Paris Match Belgique

La chanteuse afghane Aryana Sayeed saine et sauve à Doha

Aryana Sayeed

La chanteuse afghane Aryana Sayeed en 2013 à Kabul. | © AFP / Massoud HOSSAINI.

Société

C’est sans doute la plus grande star de la musique pop afghane. La chanteuse afghane Aryana Sayeed a pu quitter saine et sauve Kaboul et le nouveau régime des talibans.

D’après un article Paris Match France de Yannick Vely

L’avenir de la culture afghane s’assombrit. Depuis la prise de Kaboul par les talibans, les artistes sont en danger et de nombreux chanteurs, cinéastes, écrivains seront contraints à l’exil pour tout simplement survivre. Parmi eux, le sort de la chanteuse Aryana Sayeed inquiétait particulièrement. La native de Kaboul était dans le viseur des talibans pour avoir chanté la liberté et surtout les sévices subis par les femmes.

Quand nous l’avions rencontré en 2013, elle vivait déjà sous protection policière mais clamait toujours haut et fort avoir droit de vivre comme elle l’entendait, en chantant et en dansant. « Après ma mort, je me présenterai seule devant Dieu. Si j’ai péché, c’est à Lui d’en juger. Je n’ai aucun problème avec le foulard, ma mère le porte et je respecte son choix. Je ne souhaite pas que les Afghanes se promènent à moitié nues, ni même qu’elles se découvrent la tête. Je dis juste qu’elles doivent pouvoir choisir. Ne plus être traitées comme des animaux mais comme des êtres humains, libres de leurs décisions. Et je connais beaucoup d’hommes afghans qui partagent cette opinion », nous expliquait-t-elle.


Avec le retour des talibans dans les rues de Kaboul, la capitale afghane, Aryana Sayeed n’avait d’autres choix que de trouver refuge loin de son pays. Elle a posté sur son compte Instagram une photo d’elle dans un avion pour Doha, au Qatar: « J’avais dit dans l’une de mes récentes interviews que je serais le « dernier soldat à quitter la patrie »… et c’est exactement ce qui s’est passé. J’espère et prie à la suite des changements récents, que  mon beau peuple pourra vivre une vie paisible sans craindre les attentats-suicides et les explosions ». La tante de la joueuse du PSG Nadia Nadim espère pouvoir se rendre à Istanbul, en Turquie.

CIM Internet