Paris Match Belgique

États-Unis : 19 enfants tués ou blessés chaque jour par balle

Les jeunes les plus visés sont les garçons, les adolescents et les noirs. | © EPA/MIKE NELSON

Société

Selon une nouvelle étude réalisée aux États-Unis, près de 20 enfants sont tués ou blessés tous les jours par balle. Un chiffre alarmant qui ne devrait pas rouvrir le débat sur les armes à feu.

1 300 mineurs tués par balle en moyenne tous les ans. Voilà le chiffre alarmant d’une nouvelle étude gouvernementale américaine, réalisée sur les violences par armes à feu aux États-Unis. Cette analyse qui est d’ores et déjà considérée comme la plus complète sur le sujet, a été réalisée de 2002 à 2014 dans le pays. Bien qu’elle confirme des informations déjà publiées, elle met cette fois-ci en avant les raisons pour lesquelles les chercheurs considèrent ces violences armées comme une crise de santé publique. C’est pourquoi elle a été commandée par le Centre américain de contrôle des maladies.

Lire aussi : La vente d’armes au plus haut niveau depuis la Guerre froide

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont compilé des certificats de décès et des rapports des urgences des hôpitaux, indique ABC. En moyenne, 19 enfants sont blessés ou tués tous les jours par arme à feu. L’étude indique que la majorité de ces morts est due à des meurtres et des suicides alors que les blessures sont le plus souvent causées par des agressions à main armée. Le taux de mortalité annuel est de près de 2 sur 100 000 enfants – un taux qui double dans la communauté afro-américaine – alors que les blessures par balle non fatales touchent près de 8 enfants sur 100 000 chaque année.

De nombreux enfants victimes d’accidents

Toujours selon cette étude, les jeunes les plus visés sont les garçons, les adolescents et les noirs. En ce qui concerne les suicides par arme à feu, de 2007 à 2014, leur nombre est passé de 325 à 532, soit une augmentation de 60% en 7 ans. Les homicides ont de leur côté baissé, passant de 1038 à 699 entre 2007 et 2014. La plupart des morts accidentelles sont causées par des tirs déclenchés alors que les victimes jouaient avec des armes. Dans ce dernier cas, il s’agit le plus souvent d’enfants de moins de 10 ans. Mais USA Today indique que beaucoup de morts accidentelles ne sont pas toujours déclarées. « Les recherches dans le domaine de la santé publique sont fondamentales pour comprendre le problème et développer des solutions scientifiques », explique l’auteur de l’étude, Katherine Fowler.

Lire aussi : Fusillade de Grasse : « L’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu »

Selon le site GunViolenceArchive.com qui répertorie en temps réel les incidents par armes à feu, depuis le début de l’année, 312 enfants de moins de 11 ans ont été tués ou blessés par balle. Ce chiffre monte à 1488 pour les adolescents de 12 à 17 ans. Au total depuis janvier, 28 556 incidents impliquant des enfants et des adultes, ont été relevés.

Si ces chiffres sont alarmants, ils ne devraient pas pour autant rouvrir le débat sur les armes à feu aux États-Unis. Alors que Barack Obama avait tenté – en vain – de légiférer sur la question, Donald Trump est de son côté un fervent défenseur du deuxième amendement de la constitution des États-Unis, qui garantit à tout citoyen le droit de porter une arme.

CIM Internet