Paris Match Belgique

Les 10-15 ans pessimistes pour l’avenir

réchauffement climatique jeunes

Action de protestation " grève des écoles " de Youth for Climate à Gand, le vendredi 22 octobre 2021. | © Marijn de Keizer.

Société

Pour 56% des 10-15 ans, le monde de demain sera moins bien qu’aujourd’hui, révèle un sondage Ipsos publié par Le Journal du Dimanche.

D’après un article Paris Match France de Yannick Vely

Les jeunes ne croient plus aux lendemains qui chantent. C’est le troublant constat que l’on peut établir à la lecture du sondage Ipsos commandé par la start-up Kard et publié par Le Journal du Dimanche. Pour 56% des 10-15 ans, le monde de demain sera moins bien qu’aujourd’hui. Les filles sont les plus pessimistes, à 59%.

Bien sûr, il faut prendre les résultats de ce sondage avec les pincettes d’usage: ont été interrogés via Internet seulement 800 personnes âgées de 10 à 15 ans, mais cette lucidité enfantine témoigne aussi de leurs préoccupations du moment – le changement climatique pour 48%, la pauvreté (42%), le terrorisme (31%) ou encore la crise sanitaire (28%). La jeune activiste suédoise Greta Thunberg est d’ailleurs plébiscitée pour ses prises de position. 

Les politiques et les journalistes ne les inspirent pas

A la question sur les personnalités qui les inspirent le plus, les pré-adolescents citent les influenceurs (37%), devant les chercheurs (34%) et les médecins (32%), très loin devant les journalistes (7%) et les politiques (4%). L’engagement politique est d’ailleurs apprécié comme le dernier remède pour changer le monde, loin derrière la solidarité (49%), un meilleur mode de consommation (48%) et le fait d’exercer un métier qui permet de défendre ses idées (40%).

Alors que la question du droit de vote à 16 ans réapparait à l’approche de chaque élection, les sondés sont partagés: 50% y sont favorables. 57% d’entre eux estiment ne pas connaitre suffisamment les personnalités politiques pour répondre à la question sur qui serait selon eux le meilleur président de la politique, si bien que si Emmanuel Macron est en tête du sondage, il n’obtient que 12% des souhaits contre 6 pour Jean-Luc Mélenchon et 5 pour Yannick Jadot et Eric Zemmour.

CIM Internet