Paris Match Belgique

L’incompréhension de la famille d’Oussama Zariouh, l’auteur de la tentative d’attentat de la gare centrale

Il reste déjà peu de traces de l'acte de l'homme, qui n'a fait aucun blessé. | © BELGA PHOTO DIRK WAEM

Société

Pour la famille d’Oussama Zariouh, l’acte de leur fils et frère est incompréhensible : il n’était pas radicalisé et à peine pratiquant.

La famille de Oussama Zariouh, l’homme qui a essayé mardi de faire exploser une valise dans la gare de Bruxelles-Central avant d’être abattu par des militaires, ne veut pas croire que celui-ci s’apprêtait à perpétrer un attentat. Son père et sa soeur, qui vivent à Nador au Maroc, ont accordé un entretien à la VRT. Selon son père, Oussama n’était pas radicalisé. « Il n’avait pas de sympathie pour l’Etat islamique et n’était sûrement pas membre du groupe terroriste. C’était un musulman modéré. Un garçon normal qui écoutait de la musique. Il priait parfois, mais pas très souvent. Il était loin d’être un extrémiste ».

Lire aussi > Tentative d’attentat à Bruxelles : Ce qu’il faut savoir sur l’incident

Ses proches l’avaient encore entendu au téléphone ce mois-ci. « Il parlait normalement, comme toujours« , explique sa sœur. Ils refusent tous les deux de croire qu’il voulait commettre un attentat. « Il devait venir au Maroc cet été pour se marier. Il voulait changer d’emploi et devenir chauffeur de taxi », explique son père. La famille exige des preuves qui démontrent qu’il voulait commettre un attentat. Elle entend engager un avocat en Belgique afin de suivre l’affaire. « Je suis incapable de croire que mon frère a voulu se suicider ou assassiner quelqu’un d’autre. C’était un homme sensible », dit sa soeur.

Avec Belga

CIM Internet