Paris Match Belgique

« Aline » : Valérie Lemercier réagit aux commentaires désobligeants de la famille de Céline Dion sur son film

valerie lemercier

Valérie Lemercier, le 25 octobre 2021 à la première d' "Aline". | © Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM.

Société

Avez-vous déjà vu le nouveau film de Valérie Lemercier sorti le 10 novembre dernier ? La famille de Céline Dion oui.

 

Et on peut dire qu’ils n’ont pas retenu leurs coups à l’égard du biopic plus ou moins fidèle intitulé « Aline ». En effet, les frères et soeurs de Céline, Michel et Claudette, avait exprimé tout le mal qu’ils pensaient du film lors de l’émission canadienne La semaine des 4 Julie présentée par Julie Snyder. La raison première invoquée ? Le manque de réalisme du film.

« Je n’ai pas envie de m’excuser d’avoir fait ce film »

« Ma mère n’a jamais parlé comme ça à René, et Céline n’a jamais manqué de rien », a expliqué Claudette Dion. « On passe pour un gang de Bougon. Je m’excuse, mais à Charlemagne, on n’avait pas une cabane, pis c’était toujours propre dans la maison. On dit toujours qu’on n’a jamais connu la misère parce que maman savait tout faire et que papa avait trois jobs ». Interviewée par La Presse, Valérie Lemercier a réagi aux critiques : « Je n’ai pas envie de m’excuser d’avoir fait ce film parce que moi, je l’aime bien, ce film ».

L’actrice très fan de la chanteuse déclare : « C’est du cinéma. Ce n’est pas un documentaire ; c’est une fiction. C’est dit au début du film : il y a des choses qui ne sont pas vraies, qui sont de l’ordre de l’imagination de Brigitte Buc et moi, qui avons écrit le scénario ». Elle ajoute : « Oui, c’est vrai, on n’a pas demandé [Céline Dion] en mariage en mettant une bague en diamant dans sa crème glacée en Italie, mais c’est joli comme histoire. Céline a eu 15 maisons, mais on n’en voit que trois. Et j’ai concentré tous les frères en un seul parce qu’on ne peut pas avoir 25 personnages principaux dans un film. Faire un film, c’est aussi faire des choix. »

« Des imitateurs qui traitent René-Charles de décongelé, ça ne choque personne »

La réalisatrice de 57 ans a également tempéré que « d’autres personnes de la famille qui ne se sont pas exprimées publiquement ont beaucoup aimé le film » et que « des imitateurs qui traitent René-Charles de décongelé, ça ne choque personne, mais mon film, si. C’est marrant que ça crée une polémique alors qu’il y a eu tellement de moqueries gratuites et méchantes qui ont été dites sur Céline, sur son couple, au fil des années ». Valérie Lemercier devait enregistrer l’émission de Julie Snyder mercredi soir à Montréal. Elle a finalement décliné l’invitation. Pour elle, cette polémique a probablement été créée « pour créer le buzz ». « C’est son métier. Chacun son métier », a-t-elle asséné.

CIM Internet