Paris Match Belgique

La moitié de l’emploi wallon menacée par les robots

À Dubai, les robots épaulent déjà les forces de l'ordre. | © AFP PHOTO / GIUSEPPE CACACE

Société

D’après une étude belge, d’ici dix à vingt ans, un emploi wallon sur deux sera menacé par la robotisation et la digitalisation de notre société.

Près de la moitié de l’emploi existant dans le sud du pays « serait menacé » d’ici « une à deux décennies » par la digitalisation et la robotisation de l’économie, selon une estimation de l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps), qui a réalisé une étude sur le sujet à la demande du gouvernement régional. Cette étude a été transmise au journal L’Echo, qui écrit à ce sujet mardi.

La somme des emplois « menacés » correspond à quelque 564 000 postes, ceux d’employés administratifs étant les plus en danger (116 500 emplois) face à la robotisation. Le personnel des services directs aux particuliers, les commerçants et les vendeurs représentent la deuxième catégorie de personnes fortement exposées.

©AFP PHOTO / Fabrice COFFRINI – Sophia est un robot à l’intelligence artificielle créée par l’entreprise Hanson Robotics, à Hong Kong.

À noter que ces chiffres de l’Iweps sont une « évaluation brute » basée sur l’« éventualité statistique d’une substitution d’emplois existants par des machines ». L’analyse ne tient pas compte de la création d’emplois nouveaux, liée à la digitalisation. Autre constat dégagé par l’Iweps : « la Wallonie apparaît sous-spécialisée dans le secteur du numérique en termes de nombre d’entreprises ». Elle n’accueille en effet que 25% des 39 815 entreprises de ce secteur en Belgique, pour 59% d’entre elles basées en Flandre (et 16% à Bruxelles).

Avec Belga

CIM Internet