Paris Match Belgique

La deuxième plus haute salle d’escalade au monde va voir le jour dans la basilique de Cointe

Qui a dit qu'histoire et sport ne pouvaient pas se servir l'un et l'autre. | © Groupe Gehlen

Société

La Belgique a beau être un petit pays, elle regorge d’endroits insolites en tout genre.

Depuis de nombreuses années, il est question d’une réaffectation de la basilique du Sacré-Cœur de Cointe, classée tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Dans le cadre de l’appel à projets initié en juillet 2021 en vue de sa vente et sa réhabilitation, trois projets avaient été retenus. La Fondation Basilique de la Paix a sélectionné l’un des trois projets pour son côté novateur, tout en respectant l’essence du lieu. Il s’agit du projet nommé “Basilique Expérience”, porté par le Groupe Gehlen et la société The Wall.

“L’aspect social de ce projet a beaucoup séduit, car il vise un public jeune, dynamique, qui peut être international comme local. Cela séduit par rapport à un projet d’appartements qui aurait été plus élitiste”, a souligné Monseigneur Delville.

La plus haute salle d’Europe

Une salle d’escalade prendra place au sein de la basilique. D’une hauteur de 40 mètres, celle-ci est présentée comme la future plus haute d’Europe et deuxième plus haute au monde. Elle présente, en outre, la particularité de réunir en un même lieu les trois disciplines olympiques: la voie (ascension d’une paroi complexe avec équipement d’assurage), le bloc (parcours sur des murs de hauteur réduite sans équipement d’assurage) et la vitesse. Un espace de highline intérieur (pratique consistant à se déplacer sur une sangle molle tendue en hauteur) et un parcours d’accrobranches en intérieur et en extérieur compléteront les installations.

Lire aussi > La piscine la plus profonde du monde se trouve désormais à Dubaï et elle vaut le détour

Le projet comprend également la construction d’une annexe destinée à abriter un restaurant panoramique surmonté d’une coupole vitrée, un complexe cinématographique dit de proximité avec quelques salles de taille réduite et un espace polyvalent pour diverses activités. La possibilité sera aussi donnée de prolonger l’expérience sur place en logeant dans des portaledges (tente de paroi pour grimpeur) et des bulles suspendues à la coupole de la basilique.

Ce projet respecte aussi l’essence des lieux puisque le chœur sera préservé comme espace mémoriel tandis que la crypte et la sacristie seront maintenues à l’usage de la paroisse catholique. Si tout va bien au niveau des procédures et permis, les travaux pourraient débuter à la mi-2023 pour un lancement des activités fin 2024, voire début 2025.

© Groupe Gehlen

Par Belga 

CIM Internet