Paris Match Belgique

L’inégalité salariale existe dès l’enfance

Les filles ont également moins de liberté quant à la gestion de leur argent. | © IMAGESOURCE

Société

On connaissait le sexisme dans le monde du travail. Selon une étude anglaise, l’inégalité salariale commence en fait dès l’âge de l’argent de poche.

C’est bien connu, les femmes gagnent moins que les hommes. Cet écart salarial commence en fait bien plus tôt que le monde du travail. D’après le rapport de Childwise, l’institut de recherche anglais spécialisé dans l’enfance et la jeunesse, les garçons reçoivent en moyenne 20% de plus d’argent de poche que les filles.

Relayée par Konbini, cette étude montre que les garçons entre 5 et 16 ans reçoivent en moyenne 13 euros d’argent de poche par semaine, soit 3 euros de plus que les filles dans la même tranche d’âge. Plus les enfants grandissent, plus l’écart se creuse. Entre 11 et 16 ans, l’écart « salarial » atteint 30%, avec 20 euros pour les garçons contre seulement 15 pour les filles.

Plus d’indépendance pour le garçons

Ce rapport, basé sur les réponses de 2000 enfants scolarisés en Angleterre, révèle aussi les différents messages que donnent les parents à leurs enfants à propos de la gestion de l’argent. Non seulement les filles reçoivent moins d’argent mais on leur donne également moins d’indépendance financière.

« Il semble qu’on laisse moins de liberté aux filles, explique Jenny Ehren, en charge de la recherche de Childwise. Les garçons sont plus susceptibles d’être payés en liquide, tandis que les filles dépendent d’autres personnes pour leurs achats et pour gérer leur argent en leur nom.”  En effet, l’argent de poche des filles est souvent donné sous forme d’achats comme des vêtements et du maquillage. « La valeur de ces achats contribue certainement à combler l’écart de revenu entre les garçons et les filles », précise Ehren dans un article du Guardian, « mais l’approche de la gestion des finances est sensiblement différente. »

Selon elle, les parents ont pour défi « d’éviter de perpétuer involontairement ces divisions sexuelles et d’aider les enfants à acquérir les compétences nécessaires pour être un adulte confiant et indépendant ».

 

 

Mots-clés:
sexisme enfance argent
CIM Internet