Paris Match Belgique

Guerre en Ukraine : Un journaliste américain tué, un deuxième maire enlevé par les Russes …

Guerre en Ukraine : Un journaliste américain tué, un deuxième maire enlevé par les Russes ...

La situation ne semble pas s'améliorer. | © Dimitar DILKOFF / AFP

Société

C’est le premier journaliste étranger mort depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

 

Alors que l’Ukraine s’est fait envahir il y a maintenant 18 jours par la Russie, la situation ne semble pas s’améliorer. Un journaliste américain a été tué et un autre légèrement blessé par balles dimanche à Irpin, à la lisière nord-ouest de Kiev, où les forces ukrainiennes combattent les forces russes, a-t-on appris de sources concordantes. Les deux hommes ont été touchés alors qu’ils circulaient en voiture avec un civil ukrainien, également blessé, a précisé à l’AFP Danylo Shapovalov, un médecin engagé auprès des forces ukrainiennes qui a pris en charge les victimes.

Lire aussi > Le parlement ukrainien diffuse une vidéo choc d’un faux bombardement sur Paris pour interpeller l’occident

Un journaliste de l’AFP a vu le corps du journaliste tué, qui avait ses papiers d’identité sur lui, y compris une carte d’accréditation du New York Times. Il s’agit de Brent Renaud, 50 ans, un photographe et réalisateur, a précisé dans un communiqué le journal américain. Il avait travaillé pour le New York Times dans le passé, mais ne travaillait pas pour lui en Ukraine, selon ce communiqué. C’est le premier journaliste étranger mort depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

Un deuxième maire enlevé

Un maire ukrainien a également été enlevé par des soldats russes dans le sud du pays, deux jours après le kidnapping d’un autre maire, selon le gouverneur de la région de Zaporojie. « Aujourd’hui, le 13 mars, à 8h30, l’armée de la Fédération de Russie a capturé le maire de la ville de Dniproroudné », Evguen Matveïev, a écrit sur Telegram Olexandre Staroukh. Dniprorudné se trouve dans la région de Zaporojie, dans le sud.

Vendredi, le maire de Melitopol, Ivan Fedorov, avait déjà été enlevé par des Russes qui occupent cette ville située à mi-chemin entre Marioupol et Kherson, et à environ 80 km au sud de Dniproroudné, parce qu’il « refusait de coopérer avec l’ennemi » selon le président ukrainien et le Parlement.

Lire aussi > Guerre en Ukraine : La Russie place un nouveau maire dans la ville occupée de Melitopol

« Ces enlèvements et autres pressions sur les autorités locales ukrainiennes constituent une autre violation flagrante du droit international », a ajouté le président du Conseil européen Charles Michel. « L’agression militaire et politique de la Russie contre l’Ukraine doit cesser. »

CIM Internet