Paris Match Belgique

Instagram bloqué en Russie : Les influenceuses pleurent et le pays lance son propre réseau

Deux instagrameuses russes en pleurs suite à la fermeture d'Instagram.

Les influenceuses n'ont plus que leurs yeux pour pleurer | © Photos d'Instagram

Société

Depuis ce lundi, la panique s’est emparée des instagrameurs russes. Ceux-ci ont dû dire adieu à leurs abonnés avant que la plateforme ne soit suspendue par la Russie. Mais une nouvelle version d’Instagram, plus locale cette fois, parviendra peut-être à sécher leurs larmes…

 

Par Audrey Forman

Après Facebook et Twitter, les autorités russes ont également décidé de restreindre l’accès à Instagram, provoquant la pagaille chez les influenceurs. « Nous devons assurer la santé psychologique des citoyens » prétextait la Russie. En réalité, cette décision serait une réponse à l’annonce faite par Méta le jeudi 10 mars. La maison-mère de Facebook et d’Instagram avait déclaré faire des exceptions à son règlement, en ne supprimant pas les contenus violents et haineux à l’égard de la Russie.

Depuis, les téléchargements d’applications de VPN (réseau virtuel privé) et de messageries cryptées, permettant de contourner la censure, ont augmenté de 1200%. Certaines influenceuses comme Olga Buzova, qui s’était filmée en larmes début de semaine, ont opté pour d’autres solutions : voyager, afin de publier depuis l’étranger.

Il faut dire que la plateforme avait la cote dans le pays. 80 millions de Russes, soit 55% de la population, l’utilisaient. À eux seuls, les influenceurs généraient un chiffre d’affaires annuel de 100 millions de dollars. En comparaison, seuls 7,6 millions, soit 5% de la population, disposaient d’un compte Facebook, ceux-ci préférant Vkontakte. Le clone de Facebook, créé deux ans après ce dernier, est en effet très populaire en Russie. Sous contrôle d’un oligarque russe proche du pouvoir depuis 2014, le réseau est toutefois accusé de limiter la liberté d’expression.

Rossgram, le nouveau clone russe

Le lancement de Rossgram, l’équivalent russe d’Instagram, est prévu pour le 28 mars. Alexander Zobov et Kiril Filimonov, deux développeurs russes, ont annoncé qu’ils travaillaient sur le projet depuis un certains temps, en prévision de tels événements. Le logo de l’application sera similaire à celui de la Silicon Valley : mêmes couleurs, même composition. Et surprise, le clone russe d’Instagram offrira même de nouvelles possibilités, notamment en termes de monétisation. De quoi sécher les larmes des stars des réseaux… ou pas. Car si celles-ci auront un nouvel endroit où partager leur vie, il leur faudra recréer toute une communauté, cette fois plus limitée…

CIM Internet