Paris Match Belgique

Afghanistan : Les femmes ne peuvent plus prendre l’avion sans un homme

femmes afghanes avion

Image d'illustration. | © Unsplash.

Société

Les talibans ont ordonné aux compagnies aériennes en Afghanistan de refuser d’embarquer des femmes si elles ne sont pas accompagnées d’un homme de leur famille, une nouvelle restriction aux libertés des Afghanes mises à mal en sept mois de gouvernance.

Depuis leur retour au pouvoir le 15 août dernier, les talibans ont progressivement balayé 20 ans de liberté conquise par les femmes, en dépit des promesses de se montrer plus souples que lors de leur premier régime (1996- 2001), quand les femmes étaient privées de presque tous leurs droits.

Ils ont rapidement exclu les Afghanes de nombreux emplois publics et ont contrôlé leur façon de s’habiller. Ils ont aussi arrêté et détenu des militantes – certaines pendant plusieurs semaines – qui avaient manifesté pour les droits des femmes.

Des restrictions qui se succèdent

Dimanche soir, deux responsables des compagnies Ariana Afghan Airlines et Kam Air ont indiqué à l’AFP avoir reçu l’interdiction par les talibans de délivrer des billets aux femmes afghanes si elles ne sont pas accompagnées d’un homme de leur famille pour leur voyage.

« Aucune femme n’est autorisée à voler sur des vols intérieurs ou internationaux sans un parent masculin », indique une lettre envoyée par un haut responsable d’Ariana Afghan Airlines au personnel de la compagnie, et dont l’AFP a obtenu copie. Deux agents de voyage ont également confirmé à l’AFP avoir cessé de délivrer des billets aux femmes voulant voyager seules.

Certaines « qui voyageaient sans un parent de sexe masculin n’ont pas été autorisées à embarquer sur un vol Kam Air de Kaboul à Islamabad vendredi », a déclaré à l’AFP une passagère de ce vol. La nouvelle directive ne devrait pas concerner les étrangères, même si des médias locaux ont rapporté le cas d’une Afghane disposant d’un passeport américain et qui a été empêchée de voler la semaine dernière. 

Fin décembre, les fondamentalistes talibans avaient déjà interdit aux Afghanes d’effectuer des voyages de plus de 72 kilomètres dans le pays si elles n’étaient pas accompagnées par un membre masculin de la famille. Cette nouvelle restriction intervient quelques jours après la décision des talibans de fermer les écoles secondaires pour les filles, juste après leur réouverture qui avait pourtant été annoncée de longue date.

Avec agences

CIM Internet