Paris Match Belgique

Guerre en Ukraine : Une attaque sur la gare de Kramatorsk fait 39 morts

guerre en ukraine

Des soldats ukrainiens dégagent les corps après une attaque à la roquette qui a tué au moins 35 personnes, le 8 avril 2022, dans une gare de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, qui était utilisée pour l'évacuation des civils. | © FADEL SENNA / AFP.

Société

Au moins 39 personnes dont quatre enfants ont été tuées dans l’attaque au missile vendredi sur la gare de Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Au moins 39 personnes, dont quatre enfants, ont été tuées vendredi dans l’attaque au missile de la gare de Kramatorsk, dans l’Est de l’Ukraine, par laquelle des milliers de personnes sont évacuées depuis plusieurs jours, selon les services de secours.

Des journalistes de l’AFP ont vu au moins trente corps dans des sacs mortuaires devant la gare utilisée pour l’évacuation des populations civiles de la région, sous menace d’une offensive russe majeure. Sur la pelouse du parvis devant la gare, les restes d’un imposant missile kaki et tordu, était toujours visible sur lequel était tagué en russe à la peinture blanche « Pour nos enfants ».

« Un mal sans limite »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé un « mal sans limite » déchaîné par la Russie, après cette attaque sur la gare de Kramatorsk. Le chef de la diplomatie de l’Union européenne, Josep Borrell, a condamné de son côté « fermement l’attaque aveugle de ce matin contre une gare à #Kramatorsk par la Russie ».

La Russie a de son côté démenti tout tir de missile sur la gare de Kramatorsk, dénonçant un tir délibéré des forces ukrainiennes pour empêcher selon Moscou « le départ de la population de la ville afin de pouvoir l’utiliser comme bouclier humain ».

« Nous soulignons tout particulièrement que les missiles tactiques Totchka-U, dont les débris ont été retrouvés dans les environs de la gare de Kramatorsk et (dont les images) ont été diffusées par des témoins, ne sont utilisés que par les forces armées ukrainiennes », a dit le ministère de la Défense.

CIM Internet