Paris Match Belgique

USA : Revenir sur le droit à l’avortement aurait des conséquences « néfastes » sur l’économie

avortement etats-unis

Une manifestation pro-avortement à Boston la semaine dernière. | © JOSEPH PREZIOSO / AFP.

Société

La décision « Roe vs Wade » de la Cour suprême américaine, prise en 1973, « a contribué à accroître la participation au marché du travail », a rappelé Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor.

 

Un retour sur le droit à l’avortement aux États-Unis aurait des conséquences « très néfastes sur l’économie », empêchant des femmes de continuer leurs études et gagner correctement leur vie, augmentant leurs chances de tomber dans la pauvreté, a averti mardi la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen.

« Je crois que retirer le droit des femmes à décider quand, et si, elles veulent avoir des enfants, aurait des effets très néfastes sur l’économie et ferait régresser (la condition des) femmes de plusieurs décennies », a déclaré la ministre de l’Économie et des Finances de Joe Biden, lors d’une audition au Sénat. Elle note que « refuser aux femmes l’accès à l’avortement augmente leurs chances de vivre dans la pauvreté ou d’avoir besoin de l’aide publique ». « L’élimination d’un droit qui existe depuis un demi-siècle, en particulier pour les femmes à faible revenu et appartenant à des minorités, qui ont déjà subi une grande partie du fardeau de la pandémie de Covid, serait un désastre », a-t-elle averti.

50 ans en arrière

La décision « Roe vs Wade » de la Cour suprême américaine, prise en 1973 et qui fonde le droit à l’avortement aux États-Unis, « a contribué à accroître la participation au marché du travail », a rappelé Janet Yellen. Cela « a permis à de nombreuses femmes de terminer leurs études, ce qui augmente leurs possibilités de gagner de l’argent. Il a permis aux femmes de planifier et d’équilibrer leur famille. Et les carrières », a-t-elle continué. Par ailleurs, a ajouté la ministre, « la recherche montre également qu’elle a un impact favorable sur le bien-être (…) des enfants ».

La semaine dernière, le site américain Politico a publié un projet d’arrêt de la Cour suprême qui, s’il est adopté tel quel, renverra les États-Unis 50 ans en arrière, quand chaque Etat était libre d’interdire ou d’autoriser les avortements. Cette information a suscité l’émoi dans l’opinion publique et du côté des démocrates. Des manifestations ont eu lieu notamment à Washington et New York pour défendre le droit à l’avortement.

Avec Belga

CIM Internet