Paris Match Belgique

« Faites quelque chose ! » : Biden absorbe à Uvalde la douleur d’une ville traumatisée

"Faites quelque chose !" : Biden absorbe à Uvalde la douleur d'une ville traumatisée

Le président américain Joe Biden et la première dame Jill Biden consolent Mandy Gutierrez, la directrice de l'école primaire. | © MANDEL NGAN / AFP

Société

Dix-neuf enfants et deux enseignantes sont tombés mardi sous les balles d’un adolescent de 18 ans.

 

Joe Biden a absorbé dimanche la douleur d’Uvalde, ville texane traumatisée par une tuerie dans une école, mais il ne peut pas promettre grand-chose en termes de régulation des armes à feu. À la sortie de l’église où le président démocrate, catholique pratiquant, et sa femme Jill Biden venaient d’assister à une messe, plusieurs voix ont scandé : « Faites quelque chose ! ». « Nous le ferons. Nous le ferons », a répondu le président, grimpé sur le marchepied de sa voiture, en se tournant vers les personnes qui l’interpellaient.

Le couple avait entamé sa visite à l’école primaire Robb, lieu de l’un des pires massacres en milieu scolaire aux États-Unis. Dix-neuf enfants et deux enseignantes sont tombés mardi sous les balles de Salvador Ramos, 18 ans.

"Faites quelque chose !" : Biden absorbe à Uvalde la douleur d'une ville traumatisée
© MANDEL NGAN / AFP

Joe et Jill Biden ont déposé un bouquet devant des croix portant les noms des victimes, presque submergées de fleurs, avec çà et là une peluche. Puis le couple, visages douloureux derrière leurs lunettes noires, a passé en revue une rangée de grandes photos montrant les visages des enfants fauchés, âgés de 9 à 11 ans.

Lire aussi > Amerie Jo, petite fille héroïque morte à Uvalde en voulant sauver ses camarades

Les Biden ont plus tard passé près de trois heures avec des familles de victimes, à l’abri des caméras et des regards. « Perdre un enfant, c’est comme si l’on vous arrachait une partie de votre âme », avait dit le président américain mardi, lui qui a perdu une fille encore bébé dans un accident de voiture, et un fils d’un cancer à l’âge adulte. Joe Biden a peut-être, lors de sa longue entrevue avec elles, réussi à réconforter un peu les familles. Mais le démocrate de 79 ans ne peut pas faire grand-chose de plus, dans un pays où il y a plus d’armes en circulation que d’habitants.

Avec l’AFP

CIM Internet