Paris Match Belgique

Procès des attentats de Paris : La perpétuité incompressible requise contre Abdeslam

Salah abdeslam

Illustration du procès des attentats de Paris.

Société

 

Le parquet national antiterroriste français (Pnat) a requis vendredi au procès des attentats du 13-Novembre la perpétuité avec une période de sûreté incompressible à l’encontre de Salah Abdeslam, unique membre encore en vie des commandos qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

Une sanction rarissime

Cette sanction rarissime, qui rend très infime la possibilité d’un aménagement de peine, a été demandée « au regard de l’immense gravité des faits » qui sont reprochés au Français de 32 ans. Des peines allant de 5 ans d’emprisonnement à la perpétuité incompressible ont été requises à l’encontre des 20 accusés jugés depuis septembre à Paris.

Le ministère public a réclamé les peines les plus lourdes contre Salah Abdeslam ainsi qu’à l’encontre de deux hauts cadres de l’État islamique, présumés morts en zone irako-syrienne et jugés en leur absence. Il a également requis la perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans contre le Belge Mohammed Abrini, « l’homme au chapeau » des attentats de Bruxelles.

Pour rappel : En France, la perpétuité incompressible est une peine de réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté illimitée empêchant tout aménagement de peine. Toutefois, la loi prévoit qu’après 30 ans d’incarcération, un tribunal de l’application des peines peut mettre fin à cette période de sûreté perpétuelle.

Mots-clés:
Salah Abdeslam proces
CIM Internet