Les festivals vivement déconseillés pour les femmes enceintes

De nombreux bébés naissent avec des problèmes auditifs. | © Flickr : jennykarinaflores

Société

Un professeur flamand s’inquiète de la présence de femmes au ventre rond dans les festivals.

Les femmes enceintes feraient mieux de rester à distance des festivals, recommande l’audiologue Bart Vinck (UGent) ce lundi 10 juillet dans Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Les conséquences de ces événements musicaux sur l’audition des enfants à naître sont connues. Pourtant, de nombreux bébés naissent avec des problèmes auditifs. Le professeur Bart Vinck s’inquiète de la présence de femmes au ventre rond dans les festivals. « La paroi abdominale protège à peine contre le bruit, alors que les oreilles d’un fœtus sont déjà développées après trois à quatre semaines de grossesse », explique-t-il.

Avec 102 décibels, ce qui n’est pas anormal lors d’un festival, l’enfant à naître reçoit 97 décibels.

Éviter les festivals avant 15 ans

De plus, le bruit intense fait augmenter la pression artérielle, la fréquence cardiaque et le niveau d’adrénaline de la mère, ce qui n’est pas bon non plus pour le bébé. Les femmes enceintes qui travaillent dans un environnement où le bruit dépasse 85 décibels sont mises à l’arrêt, mais toutes ne prennent pas les précautions nécessaires lors de leurs loisirs. D’après Bart Vinck, les services de l’enfance sont régulièrement confrontés à des nourrissons dont l’audition n’est pas optimale.

Lire aussi > Agressions sexuelles : quand les festivals belges font l’autruche

Tous les enfants de moins de 15 ans devraient éviter les festivals, conclut-il. Les casques et bouchons d’oreilles offrent une certaine protection, mais celle-ci ne suffit pas toujours, selon le spécialiste.

– Avec Belga

CIM Internet