Paris Match Belgique

Le Camden Lock Market, haut lieu touristique de Londres, renaitra-t-il de ses cendres ?

Déjà victime d'un grave incendie en 2008 (photo), le marché se relevera-t-il à nouveau alors que son propriétaire veut en faire un ensemble de casinos | © EPA/DANIEL DEME

Société

Le feu qui a pris vers minuit a ravagé trois étages et la toiture du célèbre marché qui attire pas moins de 100.000 personnes chaque week-end avec ses nombreux commerces. Aucune victime ne serait à déplorer. Le lieu avait été acheté par un homme d’affaires en 2014 qui souhaitait le transformer en complexe de casinos. 

Un incendie ravageait dans la nuit de dimanche à lundi le marché londonien de Camden Lock. Moins d’un mois après l’incendie qui a dévasté la tour d’habitation Grenfell, tuant au moins 80 morts, les flammes ont brûlé le marché londonien de Camden Lock, dans la nuit de dimanche à lundi. Dix camions et soixante-dix hommes ont été déployés pour tenter de maîtriser les flammes sur ce marché prisé des touristes le week-end. La brigade des sapeurs-pompiers a indiqué que les trois étages du bâtiment ainsi que le toit étaient en feu.

Situé dans le nord-est de la capitale anglaise, Camden Lock est un endroit couru pour ses boutiques d’objets vintage, ses disquaires, ses échopes de nourriture, sa multiculturalité. Symbole punk devenu attraction touristique, Camden Lock est devenu la quatrième attraction touristique londonienne. C’est dans ce quartier aux forts accents alternatifs que vivait et est décédée la chanteuse Amy Winehouse. Une statue lui rend d’ailleurs hommage devant le marché.

Amy Winehouse statue in Camden Stables Market
Cet incendie rappelle le terrible drame de la tour Grenfell qui a tué au moins 80 personnes il y a à peine un mois le 14 juin 2017. Fort heureusement, aucune victime ne serait à déplorer cette fois-ci. Pour Camden Lock Market, c’est une triste histoire qui se répète. Le marché avait déjà été la proie des flammes en 2008. Un incendie qui avait entrainé sa fermeture pendant plusieurs mois. En 2014, un autre incendie avait entrainé l’évacuation de 600 personnes.

Cet incendie arrive dans un contexte où le nouveau propriétaire du lieu avait annoncé en 2016 son intention de transformer le lieu en un complexe de casinos. Certaines voix s’élèvent déjà ce lundi pour espérer que cette destruction par les flammes ne signera pas la fin de ce lieu mythique chargé de l’énergie du mouvement punk et souvent pointé comme le symbole de l’ouverture et de la tolérance « made in Britain ».

CIM Internet