Paris Match Belgique

Averses orageuses : Paris sous les eaux, la Belgique s’attend au pire

Une vingtaine de stations de métro ont été inondées entre 21 heures et 23 heures, notamment sur les lignes 4, 9, 10, 11 et 12. | © Twitter : Doudou Jackson

Société

Tandis qu’une série d’orages violents frappe la France depuis ce dimanche, la Belgique se prépare elle aussi à affronter la tempête.

C’est un record. Ce dimanche soir, en l’espace d’une heure, sont tombés 49.2 mm d’eau dans la capitale française, transformant les rues parisiennes en véritables piscines à ciel ouvert.

Cela faisait plus de 20 ans qu’on n’avait pas vu autant d’eau s’écouler sous les ponts de Paris. La dernière référence datant du 2 juillet 1995, où des pluies torrentielles s’étaient abattues en trombes sur la capitale. Dernier score enregistré : 47 mm.

Pluies diluviennes

Les conséquences de ce chaos diluvien ? L’inondation d’une vingtaine de stations de métro qui, enfouies sous les eaux, nous rappelleraient presque un remake parisien du Titanic.

Lire aussi > À Paris, l’ouverture sauvage des bouches d’incendie transforme la ville en piscine géante

Sur les réseaux, chacun y est allé de son petit commentaire, le plus souvent préférant l’humour au ton catastrophiste. D’autres ont d’ailleurs été plus qu’inspirés, poussant la blagounette pour tenter de détendre l’atmosphère.

Vigilance orange sur tout le pays

Si ce lundi 10 juillet, douze départements de la métropole parisienne demeurent sous vigilance orange, aucune « grosse intervention » n’a été menée dans la capitale, assure le porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. En plus de l’eau, les pompiers ont surtout été submergés d’appels. « Nous avons reçu près de 1 700 appels sur Paris et la petite couronne depuis le début des orages », explique-t-il. Au total, 87 interventions ont eu lieu, notamment « pour des épuisements d’eau, des infiltrations dans les caves », précise le lieutenant-colonel Yannis Destable.

Si Météo France prévoit la formation de nouveaux orages et encore d’importantes précipitations sur une grande partie de la France, elle précise néanmoins que les fortes pluies se déplaceront « relativement vite » et notamment vers la frontière belge.

Alerte aux orages en Belgique

Les prévisions de l’IRM sont sorties. Ce lundi 10 juillet, de nouvelles averses orageuses toucheront la Belgique à partir de la frontière française dans l’après-midi. Parfois intenses, les averses traverseront le pays d’ouest en est, avec un risque de grêle. Si l’institut météorologique annonce un vent faible, avec des pointes de dépassant pas 50 km/h, des rafales bien plus importantes pourraient se produire en cas de fortes averses orageuses.

Lire aussi > « Plan Canicule » : quand Bruxelles étouffe sous la chaleur

Les fortes pluies devraient durer jusque dans la soirée pour ensuite quitter le pays au cours de la nuit.

Plus tôt ce mois-ci, des orages accompagnés de vents violents ont traversé l’ensemble du pays. Les pompiers avaient dû intervenir à plusieurs reprises et même le festival liégeois « Les Ardentes » avait quelque peu été perturbé.

 

CIM Internet