Paris Match Belgique

Guerre en Ukraine : La télévision russe est diffusée dans toute une région occupée du sud de l’Ukraine

Guerre en Ukraine : La télévision russe est diffusée dans toute une région occupée du sud de l'Ukraine

Photo prise dans la région de Kherson, le 20 mai 2022. | © Olga MALTSEVA / AFP

Société

Une manière pour les autorités russes de diffuser sa propagande en Ukraine.

 

L’armée russe a annoncé mardi avoir connecté l’ensemble de la région de Kherson aux chaînes de télévision russes qui seront désormais accessibles « gratuitement » dans cette région conquise par Moscou dans le sud de l’Ukraine. « Des spécialistes d’unités de transmission des forces armées russes ont connecté et reconfiguré vers la diffusion de chaînes russes le dernier des sept émetteurs de télévision de la région de Kherson », a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Lire aussi > Le parlement ukrainien interdit la musique russe

Il précise qu’environ un million d’habitants de la région ont maintenant accès « gratuitement » aux principales chaînes russes, notamment celles du groupe d’audiovisuel public VGTRK, qui relaie activement la ligne du Kremlin. Frontalière de la péninsule annexée de Crimée, la région de Kherson a été conquise par l’armée russes dès les premiers jours de son offensive contre l’Ukraine lancée fin février.

Monnaie russe, passeports russes…

Depuis, Moscou mène une politique de russification des territoires tombés sous son contrôle dans le sud de l’Ukraine : la monnaie russe, le rouble, a été instaurée et des passeports russes commencent à être distribués. Mardi, l’un des nouveaux responsables prorusses de la région de Kherson, Kirill Stremooussov, a affirmé que ce territoire pourrait être rattaché à la Russie « avant la fin de l’année ».

Lire aussi > La guerre en Ukraine pourrait durer des années, selon l’Otan

« Nous allons avoir un référendum cette année. Et à l’issue de ce référendum, nous nous adresserons aux dirigeants de la Fédération russe pour qu’ils nous acceptent au sein de la Russie », a affirmé M. Stremooussov, cité par l’agence de presse publique TASS.

Avec Belga

CIM Internet