Paris Match Belgique

À Venise, les visiteurs d’un jour ne sont plus les bienvenus

venise tourisme

Image d'illustration. | © Unsplash.

Société

Pour visiter la cité des Doges une seule journée, il faudra désormais mettre la main au portefeuille.

 

Les touristes qui se rendront à Venise pendant un seul jour devront, à partir du 16 janvier 2023, acheter un billet d’entrée conformément à de nouvelles règles visant à réguler le flux de touristes dans la ville, a déclaré l’adjoint au tourisme de la ville, Simone Venturini, vendredi.

Les habitants critiquent depuis longtemps le tourisme de masse, qui rend souvent difficile la circulation dans les ruelles étroites de la ville et crée d’énormes foules autour des sites les plus populaires. Avant la pandémie de coronavirus, la ville accueillait souvent plus de 100 000 touristes par jour.

Des amendes salées à la clé

Les autorités visent désormais les visiteurs d’un jour et les croisiéristes, dont la plupart ne contribuent pas à l’économie locale. Les résidents de la région de la Vénétie, les personnes nées à Venise et toute personne ayant réservé un logement dans la ville seront exemptés de l’obligation d’achat. Le prix des billets, qui pourra varier en fonction des pics de fréquentation, s’élèvera à 10 euros par personne, avec une possibilité de réduction en cas d’achat anticipé.

Les visiteurs devront dans tous les cas réserver leur billet en ligne avant leur arrivée. Ceux qui entreront dans le centre historique sans s’en être acquittés seront passibles d’amendes allant de 50 à 300 euros. L’installation de tourniquets n’est pas non plus exclue. À partir de septembre, le prix des billets pour les musées et les vaporetti augmentera sauf en cas de réservation en ligne, dans le but d’habituer les visiteurs à planifier leurs déplacements avant l’introduction des billets visiteurs en janvier.

Avec Belga

CIM Internet