Paris Match Belgique

Fête nationale : Voici toutes les festivités prévues ce jeudi en Belgique

21 juillet en Belgique

Un programme chargé. | © Belga

Société

Ce jeudi est un jour de fête en Belgique.

Une Fête nationale du 21 juillet « traditionnelle » après deux ans de pandémie, mais avec des nouveautés et « dans une atmosphère festive », ont promis lundi les ministres de l’Intérieur et de la Défense, Annelies Verlinden et Ludivine Dedonder, en présentant à Bruxelles les festivités qui se dérouleront mercredi et jeudi, principalement dans la capitale, mais aussi dans tout le pays, avec pour la première fois un « apéro national ». « Après deux années chamboulées par la crise sanitaire, les autorités fédérales sont revenues à un scénario classique et traditionnel pour l’organisation des festivités du 21 juillet. Cette année sera également marquée par un retour du grand public à Bruxelles », a expliqué la chancellerie du Premier ministre.

Lire aussi > Fête Nationale belge : la Princesse Élisabeth défile avec les militaires

Les festivités débuteront dès le mercredi soir, par le bal national, ‘le plus grand bal populaire de Belgique’, qui revient dès 19h00 sur la place du Jeu de balle, dans le quartier des Marolles à Bruxelles. A 20h00 aura lieu un concert gratuit au Palais des Beaux-Arts (Bozar). « Toutes les places ayant été distribuées, les inscriptions sont clôturées. Le concert sera toutefois retransmis en radio et en télévision », a précisé la présidente du comité de direction a.i. de la chancellerie, Arlin Bagdat, lors d’une conférence de presse. Le lendemain, le jour J, Bruxelles accueillera d’abord à 10h00 le Te Deum en la cathédrale des Saints Michel et Gudule, chanté en présence du Roi et de la Reine ainsi que des corps constitués. Des Te Deum auront lieu en province, dont un à Liège et un autre à Gand en présence de membres de la famille royale.

Un programme chargé

La Fête au Parc débutera simultanément en plein centre de Bruxelles mêlant, jusqu’à 20h00, des stands militaires et des services de secours. Le défilé débutera, comme de coutume, à 16h00 et « rendra hommage à toutes les femmes et tous les hommes qui s’engagent au quotidien pur la sécurité de nos concitoyens », a pour sa part indiqué Mme Dedonder. Quelque 2.000 personnes issues de la Défense seront impliquées, selon elle. Le volet aérien rassemblera 18 avions – dont un Embraer Xingu français et un ravitailleur A330 MRTT provenant d’une unité multinationale à laquelle contribue la Belgique – et six hélicoptères, a ajouté la ministre. La colonne à pied comprendra des détachements de l’Eurocorps (ou Corps européen, un embryon de défense européenne actuellement commandé par un officier belge, le lieutenant-général Peter Devogelaere et qui fête cette année ses trente ans) et un autre représentant l’aide à la Nation que l’armée peut fournir, notamment lors des inondations meurtrières de juillet 2021.  La colonne motorisée présente quelques nouveautés, dont les véhicules blindés de dépannage CRV Taurus, PRV Aurus et Actros, ainsi qu’un canon automoteur français CAESAr (pour CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie). Vingt-huit exemplaires vont être acquis pour permettre la renaissance de l’artillerie belge après un hiatus d’une vingtaine d’années.

Les pays voisins seront aussi de la partie, en faisant défiler devant les plus hautes autorités du pays et le public rassemblé le long du parcours deux véhicules blindés légers (VBL) français, deux blindés à roues Fennek néerlandais, deux Dingo luxembourgeois et un Griffon français – un véhicule attendu à partir de 2025 pour rééquiper les unités de combat de la composante Terre. La ministre de l’Intérieur a également présenté comme nouveauté l’invitation adressée à 50 « Be-Heroes », des Belges qui se sont illustrés par leurs actions – comme des volontaires ayant aidé lors des inondations ou des hébergeurs de réfugiés ukrainiens – à assister en première ligne au défilé sur la place des Palais. Il sera émaillé de « démonstrations dynamiques » effectuées par des militaires et des membres de la police fédérale – dont ses « unités spéciales », qui célèbrent cette année leur 50e anniversaire.

Lire aussi > 21 juillet : 5 romans policiers dont l’intrigue se déroule en Belgique

En fin d’après-midi, à partir de 18h30, le public sera convié à rallier le parc du Cinquantenaire pour un concert gratuit intitulé « La Belgique fait la fête« . Il pourra y assister à partir de 21h00 et suivre les prestations d’artistes – tous Belges – comme Alice on the roof, Coely, Niels Destadsbader, Salvatore Adamo, Netsky, Laura Tesoro, Ruben Block, Jérémie Makiese, Noémie Wolfs, Pommelien Thijs et Yong Yello. Les cafés, bars et restaurants sont invités, dans tout le Royaume, à faire participer le public à un « apéro national », a indiqué Mme Verlinden. Le feu d’artifice, tiré à 23h00 depuis l’esplanade et les arcades du Cinquantenaire, clôturera les festivités. « Un bel équilibre entre tradition et nouveautés », a souligné Mme Verlinden devant la presse.

Par Belga 

CIM Internet