Paris Match Belgique

Au Danemark, les mendiants iront de la rue à la prison

Objectif de la loi : diminuer l'insécurité | © Flickr @ Gordon Lew

Société

Alors que les pays scandinaves sont souvent cités en modèles de progressivité, le Danemark s’illustre en durcissant ses lois. La mendicité y est désormais punie de deux semaines de prison ferme, une mesure qui cible particulièrement les SDF venus d’Europe de l’Est. 

Ainsi que le rapporte Slim Allagui, correspondant en Europe du Nord pour La Libre Belgique, le Premier ministre libéral Lars Loekke Rasmussen a affirmé vouloir combattre « ces étrangers qui campent dans nos rues, mendient agressivement, et constituent un grave problème qui préoccupe beaucoup de Danois ». Car la mendicité est selon lui un phénomène qui « crée de l’insécurité et n’appartient en aucun cas à notre société ».

Lire aussi > Rekha Mishra, la policière de Bombay qui sauver les enfants des rues

« Problème grave »

Le maire de Copenhague, Frank Jensen, tirait la sonnette d’alarme depuis plusieurs mois déjà, soucieux de préserver la réputation de Copenhague auprès des touristes. « Les problèmes des mendiants SDF roms sont graves. Il faut agir maintenant ! »  avait-il ainsi interpellé le gouvernement danois il y a quelques mois de ça.

« Grotesque »

Alors que le Danemark punissait auparavant la mendicité de sept jours de prison avec sursis après des mises en garde, le Parlement a voté à la mi-juin une loi taxant la mendicité de deux semaines de prison ferme. Rune Lund, le porte-parole de La Liste de l’Unité,  juge quant à lui « grotesque qu’on punisse la mendicité au même titre que certaines formes de violence ». 

CIM Internet