Attentat terroriste à la grande mosquée de Québec

Attentat terroriste à la grande mosquée de Québec

Des gens sont venus apporter leur soutien aux victimes devant la mosquée, peu après le drame. | © Belga

Société

La nuit dernière, deux hommes ont ouvert le feu dans la grande mosquée de Québec. L’acte considéré comme un attentat terroriste a fait six morts et huit blessés.

Sous le choc, la belle Province pleure déjà ses victimes.

Dans la nuit du 29 janvier, une fusillade est survenue dans le Centre culturel islamique du Québec, dans le sud-est du Canada. Masqués, deux assaillants ont ouvert le feu sur des fidèles rassemblés pour la prière du soir. Bilan du drame : au moins six morts et huit blessés.

Deux suspects arrêtés

Une vaste opération policière a été déclenchée sur le chemin de Sainte-Foy, dans la banlieue de la ville de Québec. Peu après la fusillade, un important dispositif a été déployé par les corps policiers qui ont rapidement traiter l’attaque comme un attentat terroriste. Vers une heure du matin (heure locale), la Sûreté du Québec de Québec a confirmé le bilan des victimes ainsi que l’arrestation de deux suspects. « Un a été arrêté a proximité des lieux et un autre sur le territoire de la Sûreté du Québec a proximité de l’île d’Orléans. Ils sont détenus et seront rencontrés par des enquêteurs », a confirmé sa porte-parole, Christine Coulombe.

La Sûreté du Québec a confirmé un bilan de six morts et huit blessés, âgés de 35 à 70 ans. Parmi les blessés, certains sont dans un état grave. Alors qu’une soixantaine de personnes étaient présentes sur place lors de la fusillade, 39 personnes en seraient sorties indemnes, selon les autorités.

Les condoléances du Premier ministre

Quelques heures après la catastrophe, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a condamné l’attentat terroriste « dirigé contre des musulmans se trouvant dans un lieu de culte et de refuge » et a offert ses condoléances aux familles des victimes.

Dans un communiqué officiel, il déplore des « gestes incensés » qui n’ont pas leur place « dans nos communautés, nos villes et notre pays ». « La diversité est notre force et, en tant que Canadiens, la tolérance religieuse est une valeur qui nous est chère », poursuit-il. Appelant à la tolérance et au respect, le Premier ministre canadien a ajouté : « Les musulmans canadiens constituent un élément important de notre tissu national (…) Les organismes canadiens chargés de l’application de la loi protégeront les droits de tous les Canadiens et feront tout pour appréhender les auteurs de cet acte et de tous les actes d’intolérance. »

Sur Twitter, le maire de Québec, Philippe Couillard, a également condamné l’attaque terroriste en appelant à l’unité et à la solidarité.

 

CIM Internet