Paris Match Belgique

La Russie pourrait « faire quelque chose de particulièrement dégoûtant » et « cruel » la semaine prochaine selon Zelensky

zelensky Russie

Zelensky, le 18 août 2022. | © Ukrainian Presidency via ABACAPRESS.COM

Société

La Russie pourrait « faire quelque chose de particulièrement dégoûtant » et « cruel » la semaine prochaine en Ukraine, lorsque cette dernière fêtera son Jour de l’indépendance, a averti samedi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« La Russie pourrait s’efforcer de faire quelque chose de particulièrement dégoûtant, particulièrement cruel », a déclaré M. Zelensky dans son adresse traditionnelle. « Un des objectifs clefs de l’ennemi est de nous humilier », de « semer l’abattement, la peur et des conflits », mais « nous devons être suffisamment forts pour résister à toute provocation » et « faire payer les occupants pour leur terreur », a-t-il ajouté.

Un conseiller de la présidence, Mykhaïlo Podoliak, a estimé que la Russie pourrait intensifier ses bombardements de villes ukrainiennes pendant les 23 et 24 août. « La Russie est un Etat archaïque qui lie ses actions à certaines dates, c’est une sorte d’obsession. Il nous détestent et tenteront d’augmenter (…) le nombre de bombardements de nos villes dont Kiev avec des missiles de croisière », a-t-il déclaré selon l’agence Interfax-Ukraine.

Les six mois de l’invasion russe

L’Ukraine fête le 24 août son indépendance de l’URSS en 1991. Cette année, cette date marquera aussi les six mois de l’invasion russe qui a fait des dizaines de milliers de morts et causé des destructions massives dans ce pays. Dans ce contexte, les autorités de Kiev ont annoncé dimanche l’interdiction de tout rassemblement public du 22 au 25 août dans la capitale. Le gouverneur de la région de Kharkiv (centre-est) a de son côté annoncé samedi un long couvre-feu prévu du soir du 23 août au matin du 25 août. « Soyons le plus vigilants possible pendant la fête de notre indépendance », a argué le gouverneur Oleg Synegoubov sur Telegram.

Après avoir échoué à prendre Kiev, les Russes ont concentré leurs efforts dans l’est industriel et le sud agricole de l’Ukraine. Le gouverneur pro-Kiev de la région de Donetsk (Est) Pavlo Kyrylenko a fait état dimanche de quatre civils tués et deux autres blessés la veille par des Russes dans ce territoire. Dans la région de Kharkiv (centre-est), une femme a été tuée et deux autres civils ont été blessés depuis samedi soir dans des bombardements russes, a de son côté indiqué dimanche le parquet régional.

La région d’Odessa (Sud) a été visée par cinq missiles de croisière russes de type Kalibr lancés depuis la mer Noire, a indiqué le porte-parole de l’administration régionale Serguiï Bratchouk. Deux ont été abattus par la défense anti-aérienne et trois autres ont touché un silo sans faire de victimes, a-t-il ajouté. « L’ennemi tente de poursuivre son offensive dans la région de Donetsk » et a réussi à occuper une partie de la localité Blagodatné dans la région de Mykolaïv (Sud), a de son côté déclaré l’armée ukrainienne dans son rapport matinal sur Facebook. Elle a aussi mis en garde contre le risque de frappes russes depuis le Bélarus, allié de Moscou.

CIM Internet