Paris Match Belgique

C’est dans cette ville que l’on vit le mieux au monde

Le haut du classement est européen et canadien. | © Pixabay license

Société

Bruxelles se positionne en 24e position de ce classement.

 

Le The Global Liveability Index 2022 vient d’être publié. Il s’agit d’un classement établit par l’Economist Intelligence Unit (l’EIU) et qui pointe les villes où l’on vit le mieux, et le moins bien. Ce choix se fait d’après un index « d’habitabilité », qui prend en compte la stabilité du pays, le niveau des soins de santé, la richesse culturelle et environnementale, le niveau d’éducation et même la qualité des infrastructures présentes sur place. Le classement prend en compte 172 villes.

Les « meilleures »

En tête de ce classement, on retrouve des villes issues d’Europe occidentale et du Canada. La première place est attribuée à Vienne, en Autriche. La ville fait simplement un sans-faute dans les domaines des soins de santé, des infrastructures, de l’éducation et de la stabilité du pays. Copenhagen, au Danemark, se positionne au second rang. Elle n’aurait que la qualité des soins de santé à envier à son homologue autrichien. Sur la troisième marche du podium, on retrouve Zurich, en Suisse. Mais cette ville est à égalité avec Calgary, au Canada. Voici le classement des dix meilleurs villes.

  1. Vienne, Autriche
  2. Copenhague, Danemark
  3. Zurich, Suisse
  4. Calgary, Canada
  5. Vancouver, Canada
  6. Genève, Suisse
  7. Francfort, Allemagne
  8. Toronto, Canada
  9. Amsterdam, Pays-Bas
  10. Osaka, Japon
  11. Melbourne, Australie

 

Les « pires »

Le classement prend en compte 172 pays. Les « pires » pays pour vivre, selon ce classement, sont ceux qui détiennent le moins bon index d’après tous les critères pris en compte. Ce qui fait la différence, c’est souvent la stabilité du pays. Dans le bas du panier, on retrouve des villes qui sont dans un pays instable politiquement et socialement. Les trois villes en bas de classement sont Tripoli en Libye, Lagos au Nigéria et Damas, la capitale syrienne.

CIM Internet