Paris Match Belgique

Sanna Marin : Les larmes aux yeux, la Première ministre de Finlande répond à la polémique sur sa danse

sanna marin

Sanna Marin a défendu avec émotion ses états de service et son droit à une vie privée après les critiques suscitées par une vidéo de la jeune femme de 36 ans faisant la fête. | © Heikki Saukkomaa / Lehtikuva / AFP.

Société

Tout ça pour ça.

 

La polémique enfle depuis plusieurs jours autour de Sanna Marin. La Première ministre filandaise aurait tout simplement été filmée en train de… danser. Un comportement banal voire sain que certains ascètes ont décidé de taxer d’ « inappropriée ».

Alors que Sanna Marin s’amuse donc avec des amis et célébrités lors d’une fête, des propos dans la vidéo ont été interprétés comme faisant référence à des stupéfiants. Un état de fait totalement réfuté par la Première ministre qui a même réalisé un test de dépistage de drogue pour « dissiper tout soupçon », qui s’est avéré négatif.

« Je n’ai pas manqué un seul jour de travail »

Lors d’un événement organisé par son parti social-démocrate (SDP) à Lahti, dans le sud de la Finlande, la femme politique s’est excusée publiquement, les larmes aux yeux. « Je suis un être humain. J’aspire parfois aussi à la joie, à la lumière et au plaisir au milieu de ces nuages sombres », déclare-t-elle. « Je peux honnêtement dire que cette dernière semaine n’a pas été la plus facile de ma vie. En fait, ça a été assez difficile », a-t-elle admis. « Je veux croire que les gens regarderont ce que nous faisons au travail plutôt que ce que nous faisons pendant notre temps libre. Je n’ai pas manqué un seul jour de travail. Je n’ai pas laissé une seule tâche en suspens. Et je ne le ferai pas, même au milieu de tout cela, parce que toutes ces choses vont passer. »

Cette « chasse aux sorcières » a été largement dénoncée sur les réseaux et dans les médias, notamment par une journaliste du Guardian qui résume parfaitement la situation en ces mots : « Il n’est pas nécessaire de loucher pour voir le double standard sexiste impliqué dans ce « scandale ». Boris Johnson ayant un nombre inconnu d’enfants avec plusieurs femmes ? Eh bien, c’est juste Boris qui est Boris. Donald Trump payant de grosses sommes d’argent à une star de la pornographie ? Les garçons sont des garçons. Mais une femme qui danse avec quelques amies dans un salon ? TESTEZ LA SORCIÈRE ! ». Tout est dit.

Mots-clés:
Finlande danse sanna marin
CIM Internet