Paris Match Belgique

The Muslimah Sex Manual : un guide de « sexe halal » destiné aux femmes musulmanes

Le guide sexuel dresse une liste de conseils, du baiser fougueux aux différentes positions sexuelles en passant par le strip-tease et le BDSM. | © Flickr : Βethan

Société

Publié la semaine dernière, ce manuel constitue le tout premier « guide du plaisir » écrit par une femme musulmane.

Tout est parti d’une confession intime. « Écrivez-le et partagez-le avec les autres femmes musulmanes », réclamait une jeune mariée se plaignant d’une vie sexuelle désastreuse. « Personne ne nous apprend ces choses-là. »

Il n’en a pas fallu davantage pour convaincre Umm Muladhat – destinataire de cet appel au secours – de prendre la plume et d’écrire The Muslimah Sex Manual : A Halal Guide to Mind Blowing Sex. Un ouvrage considéré comme une « Belle de Jour » version musulmane, brisant les codes et les tabous de la tradition.

Du droit d’accéder au plaisir

Publié il y a une dizaine de jours, ce tout premier guide de « sexe halal » s’inspire du témoignage d’une jeune mariée ne sachant comment s’y prendre au lit avec son mari. En choisissant de rester anonyme, Umm Muladhat (son pseudonyme) construit ainsi son ouvrage autour de deux constats : du droit des femmes d’être comblées par leur mari et du manque de connaissances pratiques pour accéder au plaisir sexuel.

Lire aussi > Royaume-Uni : un premier mariage entre deux musulmans homosexuels

« Sa vie sexuelle était terrible. En fait, elle devenait de plus en plus inexistante », explique Umm sur la jeune mariée. « Avant le mariage, elle n’avait jamais eu l’occasion de devenir physiquement intime avec quelqu’un », poursuit-elle. « Elle attendait impatiemment le mariage comme une chance d’enfin se livrer à toute l’intimité physique qu’elle avait reportée pour l’amour d’Allah », raconte l’autrice. Mais la jeune mariée n’avait aucune idée de ce que le sexe pouvait impliquer, en dehors de l’aspect purement mécanique.

Elle ne savait pas ce qu’il aimait. Elle-même ne savait pas ce qu’elle aimait.

« Sexualité contrôlée »

Pour écrire son manuel, Umm Muladhat a rassemblé ses expériences acquises de trente années de mariage, des conversations entre ami(e)s aux articles de Cosmopolitan, qui lui ont permis de consolider sa vie sexuelle avec son mari. Selon elle, beaucoup de femmes musulmanes sont perdues et ne savent plus quels actes sexuels sont autorisés ou non dans l’Islam. Sans compter « l’idée fausse » selon laquelle les femmes ne devraient pas jouir du sexe. « La culpabilité associée au sexe s’abat sur les femmes dès l’enfance », explique-t-elle. « On le dépeint comme quelque chose de sale et la sexualité des femmes est souvent contrôlée ».

Lire aussi : Bella Hadid : « Je suis fière d’être musulmane »

Le guide sexuel dresse ainsi une liste de conseils sur à peu près tout, du baiser fougueux aux différentes positions sexuelles en passant par le strip-tease et le BDSM. « J’insiste sur le fait d’avoir des relations sexuelles uniquement avec son mari, mais de vivre toutes les expériences sexuelles possibles avec lui », explique l’autrice à The Observer. « J’ai vu de nombreuses femmes musulmanes se marier avec une véritable volonté d’apprendre le sexe », dit-elle. « Les couples connaissaient la pénétration classique mais ne savent pas comment pimenter leur vie sexuelle. Différentes positions, différentes choses à essayer au lit – tout est absent dans la littérature islamique contemporaine », ajoute-t-elle.

© http://www.goodreads.com.

Un guide pour les hommes ?

Depuis la publication, Umm a reçu des dizaines de messages d’hommes à la recherche de conseils pour donner du plaisir à leurs femmes et réclamant un guide pour la gente masculine. Derrière les encouragements, l’autrice n’a cependant pas échappé aux critiques. « J’ai aussi reçu un nombre important de messages dégradants et dégoûtants », a-t-elle ajouté.

Lire aussi > Un Institut de l’islam à la rentrée des classes : pourquoi c’est nécessaire

Plusieurs organisations féminines musulmanes ont par ailleurs félicité l’autrice, soulignant l’importance d’un tel ouvrage pour la condition des femmes musulmanes. « Je soutiens entièrement les femmes qui parlent de sexe. Pourquoi ne devraient-elles pas ? Parler du sexe dans l’islam n’est pas nouveau, et les savants du passé ont souligné l’importance du plaisir sexuel pour les femmes, qui incluaient des conseils pour les hommes afin de s’assurer que cela se produisait », explique Shaista Gohir, présidente du Réseau des femmes musulmanes au Royaume-Uni, dans les colonnes de The Observer.

CIM Internet