Paris Match Belgique

Supersize Wallonie : un jeune francophone sur six en surpoids

Malgré les chiffres, la Belgique reste parmi les bons élèves de l'UE | © BELGA / SISKA GREMMELPREZ

Société

Parmi les jeunes de 10 à 20 ans en Communauté française, 17,4 % présentent déjà une surcharge pondérale, dont 6,1 % sont déjà en obésité, d’après une étude HBSC réalisée par l’Ecole de santé publique de l’ULB.

 
La tendance empire alors que le nombre de jeunes de 10 à 20 en surcharge pondérale est passé de 11,9 à 16,9 % de 1994 à 2014, s’inscrivant dans la tendance de la « pandémie d’obésité » globale. Il ressort de l’étude que les enfants du primaire sont davantage préservés (de 11,4 % à 12,8 % dans le même délai). En outre, trois enfants sur quatre en primaire font du sport deux fois par semaine.

Lire aussi > Un gène prometteur pour lutter contre l’obésité découvert chez un ver

« Amplification de l’épidémie morbide »

Un chiffre qui chute à 63 % dans le secondaire. Des spécialistes réclament de pouvoir soigner des enfants obèses par la chirurgie. « Les autorités ont raison d’être prudentes, mais elles doivent voir que le monde a changé et que l’épidémie morbide chez les enfants s’amplifie », estime le professeur Guy-Bernard Cadière. Chef du service de chirurgie digestive à l’hôpital universitaire Saint-Pierre à Bruxelles, il regrette de devoir refuser cette aide car la loi actuelle l’interdit.

La Belgique, bonne élève de l’Europe

En février dernier, une étude réalisée par l’Union européenne avait permis de constater que les enfants issus de familles défavorisées sont plus souvent en surpoids ou obèses que dans les milieux les plus favorisés. Autre constat: malgré une problématique européenne d’obésité infantile, la Belgique fait partie des bons élèves. Alors que dans le Sud de l’Italie, par exemple, on retrouve 40% d’enfants obèses, chez nous, on en dénombre moins de 10%.

Mots-clés:
Wallonie obésité enfants
CIM Internet