Paris Match Belgique

Les Etats-Unis manifestent pour le droit à l’avortement

Les manifestations ont lieu un mois avant les élections de mi-mandat aux USA. | © ©Kyodo/MAXPPP

Société

Des milliers de personnes ont manifesté ce week-end dans plusieurs villes des Etats-Unis, dont Washington, pour appeler à défendre le droit à l’avortement.

 

« Nous n’irons pas en arrière » , ont scandé les manifestants, en majorité des femmes, en brandissant des pancartes appelant à un « tsunami féministe » et à « voter pour sauver les droits des femmes » face à l’offensive conservatrice. « Je ne veux pas qu’on m’oblige à revenir à une autre époque » , a dit à l’AFP Emily Bobal, 18 ans, étudiante à Washington. « C’est assez ridicule que l’on doive toujours (manifester) en 2022 » pour défendre ce droit, a-t-elle ajouté, en se disant inquiète que la Cour suprême ne s’attaque maintenant au mariage gay.

« La majorité d’entre nous est prête à sortir et à se battre pour la démocratie et pour le droit des personnes à disposer de leur corps, femmes et hommes » , a déclaré de son côté Kimberly Allen, 70 ans, pour qui les résultats des élections de mi-mandat du 8 novembre seront décisifs en matière de protection des droits.

De nombreuses manifestantes arboraient des brassards et des foulards verts, couleur de ralliement des pro-IVG. D’autres agitaient d’énormes drapeaux bleus (la couleur des démocrates) barrés d’un « Votez » ainsi que des pancartes bleues en forme de vague symbolisant la déferlante qu’elles appellent de leurs voeux lors du scrutin. Quelques contre-manifestants exhortant à « trouver Jésus-Christ« , et pour qui « l’avortement équivaut à un meurtre« , ont été hués. Des rassemblements similaires se sont notamment tenus à New York et à Denver, dans le Colorado.

Le mois prochain, les élections de mi-mandat aux USA détermineront le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants. Les démocrates, emmenés par Joe Biden, veulent placer le débat sur la défense du droit à l’avortement et de la démocratie. Fin juin, la Cour suprême a annulé le droit constitutionnel à l’avortement. Aussitôt, une ribambelle d’Etats dirigés par des républicains ont banni les IVG sur leur sol et de nombreuses batailles ont été lancées devant les tribunaux.

Avec Belga

Mots-clés:
Manifestation IVG
CIM Internet