Paris Match Belgique

La Belgique réaffirme sa volonté d’éradiquer la peine de mort dans le monde

La Belgique réaffirme sa volonté d'éradiquer la peine de mort dans le monde

La peine de mort figure encore dans le droit pénal de 55 pays. | © Unsplash / Alireza Jalilian

Société

Un tiers des pays dans le monde applique encore la peine capitale.

 

« L’objectif de la Belgique et de l’Union européenne est l’abolition complète et mondiale de la peine de mort pour tous les crimes », réaffirme lundi le SPF Affaires étrangères par voie de communiqué, dans le cadre de la 20e Journée européenne et mondiale contre la peine de mort. Deux tiers des nations mondiales ont aboli la peine capitale, mais ce n’est pas encore suffisant selon la Belgique. La peine de mort figure encore dans le droit pénal de 55 pays – ou territoires – mais seuls 18 d’entre eux ont procédé à des exécutions en 2021, peut-on lire dans le communiqué.

Un résultat en-deça des attentes de la Belgique qui, dans le cadre de sa candidature au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, rappelle qu’elle s’est engagée à y maintenir à l’ordre du jour la question de la peine de mort. « L’abolition mondiale de la peine de mort nécessite un engagement à long terme, sur plusieurs fronts et avec différents partenaires », note le SPF.

Lire aussi > C’est officiel, Brunei instaure la lapidation pour punir les relations homosexuelles

La Belgique va, par exemple, soutenir l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies d’une nouvelle résolution sur un moratoire sur l’application de la peine de mort ou continuer à travailler pour la ratification du Deuxième protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort. Elle collaborera également avec plusieurs ONG actives dans ce domaine, notamment via un projet visant à renforcer les capacités de la société civile à promouvoir l’abolition de la peine capitale, là où c’est nécessaire.

« Je partage la conviction d’Albert Camus selon laquelle ni dans le cœur des individus, ni dans les mœurs des sociétés, il n’y aura de paix durable tant que la mort ne sera pas mise hors la loi », a réagi la ministre des Affaires étrangères, Hadja Lahbib.

Avec Belga

Mots-clés:
peine de mort
CIM Internet