Paris Match Belgique

Donald Trump va devoir témoigner dans un procès civil contre une femme qui l’accuse de viol

donald trump viol

L'ancien président américain le 9 octobre dernier. | © Christopher Brown / ZUMA Press Wire.

Société

Un juge new-yorkais a rejeté mercredi une requête de l’ancien président américain Donald Trump pour reporter sa déposition, prévue la semaine prochaine, dans une affaire de diffamation l’opposant à une ancienne journaliste qui l’accuse de viol dans les années 1990, indique un document judiciaire.

Dans cette affaire, E. Jean Carroll, connue pour avoir été chroniqueuse dans le magazine Elle, avait attaqué Donald Trump au civil en novembre 2019 devant un tribunal de l’Etat de New York.

Elle l’accusait de l’avoir diffamée pour avoir qualifié de « mensonge complet », en juin 2019, ses accusations selon lesquelles il l’avait violée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin new-yorkais au milieu des années 1990. Le président républicain, alors en exercice, avait affirmé qu’il ne l’avait jamais rencontrée et qu’elle n’était « pas son genre de femme ».

Une nouvelle loi qui annule les délais de prescription

La plainte a été retardée par des batailles procédurales, notamment pour savoir si Donald Trump doit être représenté par le gouvernement américain dans cette affaire, en tant que président au moment des faits.

Pour le juge Lewis Kaplan, la question n’est pas définitivement tranchée, mais elle ne saurait retarder davantage l’affaire, et les dépositions d’E. Jean Carroll et de Donald Trump, prévues respectivement vendredi et mercredi prochain, notamment en raison de « l’âge avancé » des parties, 78 ans pour la plaignante, 76 pour Donald Trump.

« Comme l’a déjà relevé ce tribunal, M. Trump a attaqué cette procédure depuis qu’elle a commencé en 2019, avec l’effet et probablement l’objectif de la retarder », souligne le juge Kaplan.

Le magistrat relève aussi dans sa décision l’intention de l’ancienne journaliste de réclamer des dommages à l’ancien président américain pour le viol allégué lui-même, lorsque sera entrée en vigueur, le 24 novembre, une nouvelle loi de l’Etat de New York permettant de porter plainte au civil sans tenir compte des délais de prescription.

Avec Belga

CIM Internet