Paris Match Belgique

Accueil d’enfants migrants : « La Belgique viole systématiquement ses engagements internationaux »

immigration belgique

Image d'illustration. | © Unsplash.

Société

Ce vendredi, le délégué aux droits de l’enfant prie les autorités d’accorder le bénéfice du doute, à priori, à ces jeunes de l’exil et de les traiter comme des mineurs, même lorsqu’il subsiste un soupçon sur leur âge réel.

La Belgique ne remplit même pas les conditions minimales prévues par les instruments juridiques internationaux, en matière d’accueil d’enfants migrants, estime vendredi le délégué général aux droits de l’enfant. Ce dernier demande au gouvernement de ne pas « créer de critères de vulnérabilité supplémentaires pour ces mineurs ».

« La Belgique viole systématiquement ses engagements internationaux vis-à-vis de ces enfants. (…) La société civile n’est plus en mesure d’intervenir pour informer ces jeunes, les guider dans ce qu’on attend d’eux et trouver une solution d’urgence. Même si les volontaires continuent à faire ce qu’ils peuvent », pointe le délégué dans un communiqué.

« La situation est telle aujourd’hui, que le gouvernement en arrive même à faire une distinction entre les jeunes pour qui il existe un ‘doute sur leur âge’ et les autres. Ceux qui sont considérés comme mineurs peuvent, dans le meilleur des cas, se rendre chez Fedasil (Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile, NDLR). »

Le délégué aux droits de l’enfant prie les autorités d’accorder le bénéfice du doute, a priori, à ces jeunes de l’exil et de les traiter comme des mineurs, même lorsqu’il subsiste un soupçon sur leur âge réel.

Avec Belga

CIM Internet