Paris Match Belgique

Une pétition pour bloquer la visite de Donald Trump au Royaume-Uni

Les citoyens lancent une pétition auprès du Parlement et appellent Theresa May à interdire la visite officielle de Donald Trump.

Société

En réponse à la politique anti-immigration de Trump, plus d’un million de personnes signent une pétition pour empêcher l’entrée du président américain sur le territoire britannique.

Plus d’un million de personnes ont signé une pétition exhortant le gouvernement britannique à retirer l’invitation faite à Donald Trump de visiter Londres et de dîner avec la reine Elizabeth. Ce vendredi 27 janvier, Theresa May qui était reçue à la Maison Blanche avait effectivement remis au président américain une invitation officielle à se rendre au Royaume-Uni en visite d’état.

En réponse à cette invitation et afin de protester contre les nouvelles mesures anti-immigration du président U.S, une pétition a été lancée auprès du Parlement britannique, réclamant à Mrs. May d’annuler la visite officielle de Donald Trump sur le territoire.

Le nombre de signatures ne cesse d’augmenter sur la pétition en ligne. Belga©

Down Street rejette l’appel

La pétition avait été lancée avant l’invitation adressée par le Premier ministre britannique. Ses initiateurs ne s’opposent pas à la venue du président mais au fait qu’il s’agisse d’une visite d’État car « cela causerait un vrai embarras à Sa Majesté la Reine ». Contraignant cette dernière à « accueillir un homme qui bannit les citoyens britannique uniquement sur base de leur foi ». En dépassant le seuil de 100.000 signatures, la pétition devait ouvrir sur un débat organisé au Parlement. Cependant, le bureau de la Premier ministre aurait déjà rejeté l’appel, selon la BBC. Jugeant l’annulation de la visite comme « un geste populiste », Down Street refuse de « défaire tout ce qui a été fait » avec Donald Trump.

Le mouvement pour empêcher la visite s’est accéléré après que Trump ait décrété le blocage pendant quatre mois de l’immigration vers les États-Unis, ainsi que l’interdiction temporaire des voyageurs en provenance de sept pays musulmans, constatent les médias. Actuellement, la pétition a atteint les 1.235.000 signatures.

Lire aussi : La Sillicon Valley contre le décret anti-immigration de Trump.

(Belga)

CIM Internet