Paris Match Belgique

Guerre en Ukraine : Zelensky se dit « prudent » après l’annonce d’un possible retrait russe

guerre en ukraine

Volodymyr Zelenskyy lors d'une réunion à Kiev, le 8 novembre 2022. | © Ukraine Presidency / Planet Pix via ZUMA Press Wire.

Société

Alors que Moscou dit avoir retiré ses troupes de la ville stratégique, la présidence ukrainienne ne veut pas fanfaronner et se méfie.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré mercredi soir que son pays réagissait avec une « extrême prudence » à l’annonce du retrait russe de la ville de Kherson, dans le sud du pays.

« L’ennemi ne nous fait pas de cadeau, ne manifeste pas de ‘geste de bonne volonté’, nous devons tout gagner », a déclaré M. Zelensky dans son message quotidien aux Ukrainiens. « Nous devons donc faire preuve d’une extrême prudence, sans émotions, sans prise de risque inutile, afin de libérer toute notre terre avec des pertes aussi minimes que possible ».

Des « crimes contre l’humanité »

Confrontées à une vaste contre-offensive ukrainienne, les troupes russes ont fait le choix de se retirer de la région de Kherson ce mercredi. Ce retrait constitue un nouveau revers cinglant pour le Kremlin, Kherson ayant constitué la principale prise russe, après la conquête de la ville dans les premiers jours de l’offensive contre l’Ukraine. Le symbole est d’autant plus fort qu’il s’agit de la seule capitale régionale dont Moscou a pu revendiquer la conquête.

Depuis plusieurs semaines, la Russie procède à l’« évacuation » des civils de la rive droite du Dniepr, des transferts de population qualifiés de « déportations » par Kiev et considérées comme de possible « crimes contre l’humanité. » Selon le général russe Sourovikine, quelque 115 000 personnes ont ainsi rejoint la rive gauche (à l’est) du fleuve.

Avec Belga

CIM Internet