Paris Match Belgique

Policier tué à Schaerbeek : L’agresseur Yassine M. était connu de la police pour extrémisme religieux

policier tué bruxelles terrorisme

Un important dispositif a été déployé rue d'Aerschot, à Schaerbeek, ce jeudi 10 novembre 2022. | © BELGA PHOTO / HATIM KAGHAT.

Société

Deux policiers ont été attaqués ce jeudi soir à Schaerbeek. L’un d’eux est décédé. Le parquet fédéral a tenu une conférence de presse ce matin.

 

L’homme qui a poignardé deux policiers à Schaerbeek jeudi soir est un dénommé Yassine M., a indiqué vendredi le parquet fédéral. Il était déjà connu des services de police pour des faits de droit commun et se trouvait sur liste de l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM).

Une patrouille de police de la zone Bruxelles-Nord, qui se trouvait en voiture arrêtée à un feu rouge rue d’Aerschot à Schaerbeek, a été attaquée au couteau par un individu, jeudi soir vers 19h00. L’auteur a poignardé le conducteur au cou, puis il a poignardé le passager, en criant « Allah Ouakhbar ».

Signalé comme radicalisé

Le passager, grièvement blessé, a néanmoins pu appeler du renfort. Le conducteur, Thomas M., âgé de 29 ans, est décédé des suites de ses blessures. Le passager, Jason P., âgé de 23 ans, a été opéré durant la nuit de jeudi à vendredi et ses jours ne semblent plus en danger, selon le parquet fédéral.

Le suspect, Yassine M., né en 1990, a été neutralisé par des tirs d’une autre patrouille venue en renfort. Il a, lui aussi, été emmené à l’hôpital. Il sera interrogé dès que son état le permettra, a annoncé le parquet fédéral. Yassine M. est déjà connu des services de police pour des faits de droit commun et se trouve sur liste de l’OCAM.

Âgé de 32 ans, il avait déjà été incarcéré de 2013 à 2019. Dès 2015, il avait été signalé comme radicalisé et transféré dans une ailé spécialisée de la prison d’Ittre. Il avait attaqué un gardien dans cette même prison. Il était motivé par « des croyances religieuses extrémistes ».

Avec Belga

CIM Internet