Paris Match Belgique

Coupe du monde 2022 : Dua Lipa n’ira pas au Qatar et passe un énorme tacle glissé au Mondial 2022

dua lipa coupe du monde 2022 qatar

La pop star en septembre dernier. | © TIMOTHY A. CLARY / AFP.

Société

Qatar 2022. Pressentie pour chanter à la cérémonie d’ouverture du Mondial, la chanteuse a formellement démenti les rumeurs.

 

Depuis quelques semaines, les rumeurs sur une présence de Dua Lipa à la cérémonie d’ouverture du Mondial au Qatar allaient bon train. La chanteuse de 27 ans a tenu à démentir toute participation à celle-ci, ce dimanche via ses réseaux sociaux.

« Il y a actuellement des tas de spéculations au sujet de ma participation à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde au Qatar. Je ne jouerai pas et je n’ai participé à aucune négociation pour jouer », a clarifié la chanteuse en story Instagram, n’oubliant pas dans le même temps d’adresser un message d’encouragement pour l’Angleterre : « J’encouragerai l’Angleterre de loin ».

Fervente défenseuse des droits de la communauté LGBT et des droits de l’homme, la pop star en profite aussi pour tacler le pays hôte du Mondial 2022 et explique qu’elle a hâte de « visiter le Qatar quand il tiendra ses engagements sur les droits de l’homme, pris lorsqu’il a obtenu l’organisation de la Coupe du monde ».

La Britannique d’origine albanaise fait sûrement référence aux 6500 ouvriers immigrés qui ont trouvé la mort sur les chantiers de construction des stades qui vont accueillir la compétition, comme nous l’apprenait une enquête du quotidien britannique The Guardian en février 2021.

Si le directeur général de l’événement Nasser Al-Khater avait annoncé que « tous les fans, quel que soit leur genre, leur orientation (sexuelle), leur religion ou leur race seront les bienvenus » au Qatar, la loi locale reste pour le moins problématique pour la communauté LGBT : l’homosexualité y est punie de 7 ans de prison, et pire – puisque la charia prévaut – les relations sexuelles entre personnes de même sexe de confessions musulmanes peuvent être punies de la peine de mort.

CIM Internet