Paris Match Belgique

Deux missiles tombent en Pologne à la frontière ukrainienne: deux décès confirmés

L'Otan est "en train d'examiner" les informations. | © Belga

Société

Le gouvernement polonais s’est réuni en urgence mardi soir après des informations, pour l’instant non confirmées, de chute de projectiles russes en Pologne, dans le cadre d’un barrage de missiles qui a gravement endommagé les infrastructures énergétiques en Ukraine.

Le porte-parole du gouvernement polonais, Piotr Müller, a indiqué que cette réunion a été convoquée « suite à la situation de crise en cours », sans plus de détail, alors que Washington dit examiner des informations de presse selon lesquelles deux missiles russes auraient « frappé un lieu en Pologne ou à la frontière avec l’Ukraine ».

La situation est « incertaine », « nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé », a déclaré le ministre de la Défense Kristof Szalay-Bobrovniczky, interrogé à l’issue de la réunion.

Lire aussi > L’ONU inquiète d’un hiver « extrême » pour des millions de déplacés, notamment en Ukraine

Selon des médias polonais locaux, se basant sur des sources non officielles, une explosion aurait fait deux morts dans un dépôt de céréales dans le village polonais de Przewodow, tout près de la frontière avec l’Ukraine.

De son côté, la Russie a qualifié mardi de « provocations » ces informations. « Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relèvent de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation », a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram.

La Belgique condamne l’incident survenu sur le territoire polonais, déclare De Croo

« La Belgique condamne fermement l’incident survenu sur le territoire polonais et exprime sa plus profonde sympathie aux familles des victimes et au peuple polonais », a déclaré le Premier ministre. « La Belgique se tient aux côtés de la Pologne. Nous faisons tous partie de la famille de l’OTAN, plus unis que jamais et équipés pour nous protéger tous. »

Kiev réclame une réunion « immédiate » de l’Otan après la chute présumée de missiles russes

L’Ukraine a appelé mardi soir les pays membres de l’Otan à convoquer un sommet « immédiat » à la suite des informations.

« Une réponse collective aux actions russes doit être dure et fondée sur des principes. Parmi les actions immédiates: un sommet de l’Otan avec la participation de l’Ukraine pour élaborer de nouvelles actions conjointes, qui forceront la Russie à changer de cap sur l’escalade, et fournir à l’Ukraine des avions modernes », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, sur Twitter.

Auparavant, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie d’avoir tiré des missiles sur la Pologne, membre de l’Otan, qualifiant cette attaque présumée, non confirmée pour l’instant, « d’escalade très importante ».

Lire aussi > Guerre en Ukraine : Zelensky se dit « prudent » après l’annonce d’un possible retrait russe

« Aujourd’hui, des missiles russes ont frappé la Pologne, le territoire d’un pays allié. Des gens sont morts », a déclaré M. Zelensky dans un discours à la nation. « C’est une escalade très importante. Nous devons agir », a ajouté le président ukrainien, dont le pays n’est pas membre de l’Otan.

L’Otan est « en train d’examiner » des informations de presse non confirmées selon lesquelles des missiles russes auraient touché le territoire polonais mardi, a-t-on appris dans la soirée de source officielle. « Nous sommes en train d’examiner ces informations et nous sommes en coordination étroite avec la Pologne, notre alliée », a déclaré un responsable de l’Otan, sous le couvert de l’anonymat. 

Par Belga 

CIM Internet