Paris Match Belgique

« Nous allons continuer comme ça ! » : La semaine de quatre jours est un franc succès [VIDÉO]

Les travailleurs qui ont participé à une enquête de suivi ont signalé une forte diminution du stress, de la fatigue et des insomnies. | © Pexels.

Société

Les organisateurs du test mondial de la semaine de 4 jours déclarent que c’est un franc succès, que ce soit pour les employeurs ou les employés.

 

CNN rapporte qu’un programme pilote mondial testant la semaine de travail de quatre jours a révélé que ce changement est bon pour les affaires. Selon les organisateurs de cette expérience,
la majorité des 33 entreprises qui ont testé cet horaire ont déclaré qu’il était peu probable qu’elles reviennent à une semaine de travail normale. Environ 97 % des 495 employés qui ont participé au programme pilote ont déclaré qu’ils souhaitaient poursuivre la semaine de quatre jours. CNN rapporte également que la plupart des entreprises participantes étaient basées aux États-Unis et en Irlande. Les travailleurs qui ont participé à une enquête de suivi ont signalé une forte diminution du stress, de la fatigue et des insomnies. Ils ont également signalé une amélioration de leur santé physique et mentale.

Positif pour les travailleurs, mais aussi pour les entreprises

Selon l’enquête, la semaine de quatre jours a contribué aux bénéfices des entreprises, avec une augmentation moyenne de 38 % par rapport à la même période l’année précédente. La chercheuse principale de l’étude, Juliet Schor, a déclaré que les travailleurs n’ont pas signalé que l’intensité de leur travail avait augmenté avec la semaine de travail plus courte. La chercheuse principale de l’essai, Juliet Schor, a déclaré que les travailleurs n’ont pas signalé que l’intensité de leur travail avait augmenté malgré la semaine de travail plus courte. « Cela suggère que la stratégie de réorganisation du travail a réussi et que les performances ne dépendent pas d’une accélération de travail » a déclaré Juliet Schor, chercheuse principale et professeur de sociologie au Boston College. CNN rapporte qu’un essai similaire de six mois au Royaume-Uni s’est achevé au début du mois et que les résultats sont attendus en février.

CIM Internet