Paris Match Belgique

Pour Berger, la mobilisation contre la réforme des retraites est « au-delà de ce qu’on pensait » [VIDÉO]

manifestation réforme retraites

Une banderole déployée lors d'une manifestation contre la réforme des retraites à Paris le 19 janvier. | © ©PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MICHEL CLEMENTZ

Société

La mobilisation contre la réforme des retraites « est au-delà de ce qu’on pensait », s’est félicité le numéro un de la CFDT, Laurent Berger.

 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

La mobilisation contre la réforme des retraites « est au-delà de ce qu’on pensait », s’est félicité le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, au début de la manifestation parisienne jeudi alors que son homologue de la CGT Philippe Martinez estimait que « le million de manifestants allait être dépassé ». « On est clairement sur une forte mobilisation », a déclaré M. Berger. « Depuis ce matin, y compris dans les plus petites communes il y a des chiffres énormes de manifestants. C’est la démonstration que les travailleurs et travailleuses, et plus largement les citoyens, ne veulent pas de ce report de l’âge légal à 64 ans », a-t-il jugé.

Une journée « très réussie »

« Cette mobilisation est réussie », s’est pour sa part réjoui M. Martinez, saluant « une union des syndicats, gage de confiance pour les salariés ». De son côté, Frédéric Souillot (FO) a salué une journée « très réussie » avec une « mobilisation massive ». « Mais on n’est pas là pour se compter, on est là pour peser et (…) faire reculer » le gouvernement. « La mobilisation est très forte et ce n’est pas un hasard, c’est parce que dans leur immense majorité les gens rejettent ce projet très injuste et pas justifié », a renchéri François Hommeril (CFE-CGC).

« On a des chiffres de manifestants en province qui sont considérables, des moyennes qu’on n’a jamais atteintes. On annonçait peut-être un million, on y sera, et bien au delà aujourd’hui, et il y aura d’autres journées de mobilisation », s’est félicité Laurent Escure (Unsa). « La seule chose qui pourrait nous faire dire qu’on arrête c’est tout simplement que ce soir le gouvernement dise on fait un break et on retourne à 62 ans« , a plaidé Pascale Cotton (CFTC).

Des heurts à cause d’ « éléments à risque »

Des heurts ont cependant éclaté jeudi après-midi entre les forces de l’ordre et des manifestants à Paris, avec jets de projectiles et usage de gaz lacrymogènes. À l’avant du cortège, des membres de groupuscules radicalisés et violents, des Black Bloc, ont jeté des poubelles, des bouteilles et des fumigènes sur les forces de l’ordre. Les unités mobiles se sont projetées pour disperser le groupe en faisant usage de gaz lacrymogènes, à quelques pas de la place de la Bastille.

Selon la préfecture de police, 20 interpellations ont été opérées lors de la manifestation, qui a débuté vers 14h15 place de la République à destination de la place de la Nation, via la Bastille. Les heurts se sont déroulés alors que les délégations syndicales se trouvaient loin derrière. Dès le début de la manifestation, la préfecture de police avait indiqué avoir détecté « des éléments à risque » dans le cortège.

Mots-clés:
France retraite réforme
CIM Internet