Paris Match Belgique

Tapis de légumes à Bruxelles : vous avez dit "gâchis" ?

En plus des 100 000 fleurs utilisées pour l'événement, plusieurs kilos de pommes, d'oignons et de haricots disposés sur les pavés de la Grand Place. | © Facebook - Brussels, Belgium. Photo : Véronique Weiss‎

Société

Orné de fruits et de légumes, le tapis de fleurs n'a pas manqué d'embarrasser certains visiteurs soucieux du gaspillage alimentaire.

À l'occasion du festival "Flowertime" organisé tous les deux ans, la Grand-Place de Bruxelles s'est vêtue de son plus bel apparat. Dix-neuf fleuristes de renom ont investi l’hôtel de Ville et la Grand-Place de Bruxelles pour décorer la ville et lui en faire voir de toutes les couleurs.

Parmi les bégonias et les pétales de primevères, des aubergines, des tomates et autres radis roses.

Facebook Flowertime - Brussels, Belgium. © Photo : Laurence Piovesan‎

Hommage aux potagers urbains

Si d'habitude, le fameux Tapis de Bruxelles n'est constitué que de fleurs, il était cette fois égayé par pléthore de fruits et de légumes. Et pour cause, le thème de cette année étant l'agriculture urbaine. "Un clin d’œil aux potagers urbains qui émergent de plus en plus dans la capitale", indique l'un des organisateurs de "Tapis de Fleurs", afin de faire la promotion de "ces lieux de rencontre et de partage où l'on réapprend à mettre les mains à la terre".

Lire aussi > 5 projets gourmands 100% printemps

En plus des 100 000 fleurs utilisées pour l'événement, plusieurs kilos de pommes, d'oignons et de haricots disposés sur les pavés de la Grand Place, sous les yeux atterrés des détracteurs du gaspillage alimentaire. "Je trouve de un mauvais goût utiliser des comestibles." "C'est juste un peu minable cette année et quel gâchis question fruits et légumes..." "Ça me choque qu'ils utilisent des fruits et légumes!! Stop ! Il y a des des personnes, même sur Bruxelles que n'ont rien a manger !", pouvait-on lire sur les réseaux sociaux dès le début des festivités.

Facebook Flowertime - Brussels, Belgium. © Photo : Véronique Weiss

Légumes oubliés et redistribués

Des accusations rapidement apaisées par les organisateurs du festival qui avaient prévu au préalable de redistribuer toute la marchandise à des associations caritatives. "Nous avions placé des panneaux informatifs pour rassurer les visiteurs sur le 'sort' réservé aux fruits et légumes", explique-t-on chez les organisateurs. S'il était prévu de donner les produits en bon état à la banque alimentaire et à différentes associations, "nous n'avons pas perdu beaucoup de marchandise", assure-t-on.

Lire aussi > Fruits et légumes moches : le déficit des agriculteurs flamands

Ce mercredi 16 août, les œuvres sociales sont venues faire leur marché à l'heure du grand ménage. Même si la plupart des fruits et légumes exposés pendant cinq jours ont supporté les intempéries des derniers jours, la récolte a été plutôt bonne, notamment pour l'asbl Home Baudouin qui oeuvre pour les personnes sans-abri.

"Nous sommes convaincus que le gaspillage n’est plus de notre temps, donc on essaie le plus possible de les donner, de les distribuer", a expliqué Pieter Toebaertn, responsable artistique de Flowertime. Grâce cette opération, le centre d'accueil aurait de quoi nourrir tous ses pensionnaires pendant une semaine.

 

CIM Internet