Paris Match Belgique

Second attentat en Espagne : sept blessés, cinq terroristes présumés abattus

Six civils et un policier ont été blessés quand des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule dans une station balnéaire de Catalogne. | © AFP PHOTO / PAU BARRENA

Société

À peine quelques heures après l’attentat survenu sur les Ramblas de Barcelone, un nouvel attentat frappe une station balnéaire de Catalogne.

En quelques heures, l’Espagne est frappée par deux attaques terroristes.

Après l’attaque de ce jeudi perpétrée sur les célèbres Ramblas de Barcelone qui a tué au moins treize personnes, dont un Belge, et fait plus de 100 blessés, la Catalogne est une nouvelle fois la cible du terrorisme.

Voiture bélier

Ce vendredi 18 août, six civils et un policier ont été blessés quand des « terroristes présumés » ont foncé dans la foule dans une station balnéaire de Catalogne, avant d’être abattus par la police, rapporte l’AFP.

Lire aussi > Ce que l’on sait sur l’attaque terroriste à Barcelone

C’est vers minuit que la voiture a fauché les piétons sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique au sud de Barcelone. Même scénario qui rappelle celui de la veille, la camionnette avait descendu en trombe les Ramblas, une grande avenue de Barcelone bondée de touristes.

Ceintures explosives

Les cinq occupants de la voiture ont été tués, ont annoncé les Mossos d’Esquadra, la police régionale de Catalogne. Les Mossos avaient auparavant annoncé avoir abattu « quatre terroristes présumés » mais le cinquième est mort de ses blessures. Selon le porte-parole des Mossos, certains d’entre eux portaient des ceintures d’explosifs.

La police sur les lieux de l’attaque à Cambrils, ville touristique proche de Tarragone, le 18 août 2017. © AFP PHOTO / LLUIS GENE

« Les terroristes présumés circulaient dans une Audi A3 et ont apparemment renversé plusieurs personnes avant de se heurter à une patrouille des Mossos d’Esquadra et la fusillade a commencé », a annoncé à l’AFP un porte-parole du gouvernement régional.

Sur Twitter, la police a fait savoir qu’elle considérait cette attaque comme liée à l’attentat de la veille survenue dans le centre de Barcelone, ayant fait treize morts et une centaine de blessés d’au moins 18 nationalités différentes.

CIM Internet