Paris Match Belgique

Cinq choses à savoir pour ne plus avoir peur des araignées domestiques

Pas de panique, les araignées domestiques sont aussi utiles qu'inoffensives. | © Flickr : Hornbeam Arts

Société

Comme chaque année à la fin août, les bestioles à huit pattes s’apprêtent à faire leur grand retour en Belgique. L’occasion de revenir sur les précieux bienfaits de l’araignée.

Nul besoin d’être phobique pour ressentir une aversion naturelle lorsqu’on les aperçoit dans le siphon de sa baignoire ou au dessus de son lit. Souvent de petite taille – du moins chez nous – elle parviennent chaque année, rien qu’avec leur huit pattes, à nous hérisser le poil tout en bousculant notre précieuse zone de confort.

Résultat : le réflexe consiste généralement à s’en débarrasser, et fissa. Pourtant, qu’on se le dise ou redise, « rien ne pourra repousser durablement les araignées de chez vous » estiment les spécialistes et c’est tant mieux. Car l’araignée ne vous veut que du bien. Et pour convaincre les arachnophobes qui craignent encore de se faire mordre en plein sommeil, on vous en donne la preuve par cinq.

1. Ne ferait (que) du mal à une mouche

Au diable les histoires d’horreur et autres fictions qui ont dépeint les araignées comme de dangereuses criminelles assoiffées de sang. Même si leur apparence répugnante et pour le moins hideuse laisse à penser tout le contraire, l’araignée ne nous veut aucun mal, que du contraire.

Lire aussi > Les animaux fantastiques, à la rescousse de la médecine et de l’environnement

Pourquoi donc vouloir à tous prix chasser un ami, même à huit pattes ? Surtout qu’en Belgique, il n’existe aucune espèce d’araignées géantes ou véritablement dangereuses. Les seules susceptibles de vous faire sursauter seront donc le plus souvent des araignées domestiques, tellement inoffensives qu’elles ne feraient que du mal à mouche.

2. Prédateur indispensable

Les arachnologues sont unanimes : l’araignée est indispensable pour la biodiversité. Dans un écosystème composé de petites proies, elle fait partie des plus grands prédateurs en capturant plusieurs millions d’insectes par an.

Loin d’être les créatures inquiétantes ou dangereuses que l’on voit dans certains films, les arachnides jouent un rôle primordial dans la chaîne alimentaire terrestre.

Flickr : Steven Vacher

3. Une araignée tue 2 000 insectes par an

Cela ne fait plus de doute : sans les araignées, nous serions envahis par les insectes, et notamment par les moustiques porteurs de maladies parfois dangereuses. En tuant chaque année plusieurs millions d’insectes par hectare, elles ont également un rôle écologique capital, notamment en préservant les cultures agricoles de nombreux insectes ravageurs.

Lire aussi > L’Antarctique menacée par une invasion de plantes et d’insectes

Plutôt que d’utiliser un répulsif pour s’en débarrasser, le mieux serait de s’en servir comme tel. L’araignée fait en effet office d’insecticide naturel dans les foyers infestés d’intrus volants. Chaque jour, elle peut vous débarrasser de l’équivalent de son poids en insectes, qu’il s’agisse de moustiques, d’acariens ou de mouches.

4. Signe d’une maison saine

Si les araignées se font une joie de s’installer dans nos foyers, c’est souvent quand elles y trouvent un environnement sain et entretenu. Cherchant à éviter les endroits trop confinés, trop chauds ou trop humides, elles viendront ainsi trouver refuge dans des gîtes propres et rangés. De quoi se vanter d’un intérieur sain et dépollué.

5. Araignée du jour, amour

Si les araignées pointent le bout de leurs pattes dès la fin du mois d’août, c’est moins pour une question de météo que pour une question de sentiments. En effet, pour elles, c’est la pleine saison de reproduction.

Lire aussi > Pour répondre aux défis alimentaires, les insectes se lancent à la conquête des assiettes

À l’affût des femelles, les mâles sortent de leur cachette pour apparaître subitement sur les murs des maisons, dans les angles de salles de bain ou des greniers. Par pitié, laissez-les donc s’aimer en paix.

CIM Internet