Paris Match Belgique

Quand les animaux se mettent à l’acupuncture

Un chien se faisant soigner par acupuncture à la clinique vétérinaire de Shanghai. | © BELGA/AFP

Société

Si cette médecine traditionnelle née en Chine il y a plus de 4 000 ans vient en aide aux humains, depuis quelques années, elle aide aussi les chiens et les chats à combattre certaines paralysies ou blessures graves.

 

À Shanghai, un Centre de neurologie et d’acupuncture vétérinaire reçoit des chiens et des chats et les aide à aller mieux grâce à l’acupuncture. Beaucoup arrivent avec de graves lésions de la moelle épinière ou du système nerveux qui mènent souvent à la paralysie et puis à l’euthanasie, mais grâce à ces fameuses petites aiguilles, les animaux retrouvent davantage de mobilité et moins de souffrance.

© AFP PHOTO/CHANDAN KHANNA
© AFP PHOTO/CHANDAN KHANNA

Et comme pour les humains, cette technique thérapeutique est indolore tant les aiguilles implantées à des endroits stratégiques du corps reliés à un ensemble de nerfs ou de fibres nerveuses, sont fines : « Ces fameux points sont en relation avec des organes, fonctions ou états émotionnels. On les connait très précisément chez les chiens et les chats (…) L’acupuncture rééquilibre et réharmonise le corps » explique le Dr Anne Bardavid, vétérinaire spécialisée dans les médecines naturelles à Femme Actuelle.

Lire aussi > Pourquoi faut-il stériliser tous les chats bruxellois

95% des animaux tolèrent bien l’acupuncture, qui serait efficace dans un cas sur quatre. L’acupuncture aideront donc les animaux malades, mais aussi les animaux seniors, qui ont des problèmes d’arthrose par exemple, ou simplement en prévention.

Des aiguilles pour une seconde vie ?

« 70% des animaux ici souffrent de hernie discale, une maladie qui peut mener à la paralysie des membres postérieurs voire de l’ensemble des quatre pattes », explique le vétérinaire Jin Rishan, 53 ans, à l’AFP, pour qui l’acupuncture est « plus efficace » que les techniques modernes : « La médecine occidentale ne peut pas faire grand chose dans ces cas-là ». Le prix d’une séance de 45 minutes est d’environ 33 euros.

C’est ainsi que Danjiao, un bouledogue brun de 8 mois qui était complètement paralysé après une lourde chute sur le dos, a pu à nouveau retrouver une mobilité grâce à l’acupuncture dans la clinique vétérinaire de Shanghai : « Après trois jours d’acupuncture, il a petit à petit été capable de ramper sur ses pattes avant. Et au septième jour, il a pu boitiller sur ses quatre jambes », explique son maître Michael Xu. En quatre ans, c’est plus de 2 000 chiens et chats qui ont été soignés grâce à l’acupuncture dans cette clinique chinoise.

© AFP PHOTO/CHANDAN KHANNA

L’acupuncture pour les animaux à la conquête du monde

Et comme pour les humains, l’acupuncture connaît aussi son lot de sceptiques. Une étude de 2006 soulevait le fait qu’il n’existait « aucune preuve convaincante pour recommander ou rejeter l’acupuncture » en médecine vétérinaire en raison de recherches peu concluantes et limitées. Mais en tout cas, depuis plusieurs années, des milliers de maîtres continuent de clamer les bénéfices de l’acupuncture sur leurs animaux, alors que d’autres parlent de transfert d’un « effet placebo » du maître envers son animal. Lara Sypniewski, professeure de médecine des petits animaux à l’université d’État de l’Oklahoma (États-Unis) qui parlait de l’acupuncture pour chiens dans une conférence TedX a déclaré à la BBC« 100% des gens sont sceptiques au début, mais deviennent rapidement fascinés par les résultats ».

Pour la Société internationale d’acupuncture vétérinaire (International Veterinary Acupuncture Society) et pour l’académie américaine d’acupuncture vétérinaire (American Academy of Veterinary Acupuncture), « il existe de nombreuses preuves qui montrent l’acupuncture et efficace »  dans le traitement de certaines maladies rénales, respiratoires, urinaires, musculaires, neurologiques… et qu’elle soulagerait les patients atteints de cancers. En 2015, l’association des hôpitaux américains pour animaux (American Animal Hospital Association) et l’association américaine des praticiens félins (American Association of Feline Practitioner) ont qualifié l’acupuncture de « méthode convaincante et sûre pour la gestion de la douleur » qui « devrait être fortement considérée » dans le cadre d’un plan de gestion de la douleur chez les animaux de compagnie.

© AFP PHOTO/CHANDAN KHANNA

Lire aussi > Les chiens indiens meurent parce qu’ils ne sont pas à la mode

Il existe donc de nombreuses cliniques vétérinaires proposent de l’acupuncture pour les animaux en Chine, mais aussi au Japon, en Corée, aux États-Unis, mais également en Espagne ou encore en Belgique : Gérard Lippert est médecin vétérinaire, homéopathe et acupuncteur à Bruxelles.

CIM Internet