Paris Match Belgique

De la crypto-monnaie au blanchiment d’argent, en quelques Whoppers

Photo d'illustration. | © BELGA PHOTO KRISTOF VAN ACCOM

Société

Les nouveaux Whoppercoins russes de Burger King pourraient bien servir aux criminels à blanchir leur argent sale.

Au début, ça sonne comme un simple programme de fidélisation surfant avec audace sur la tendance et le fantasme des crypto-monnaies : fin août, Burger King annonçait le lancement de ses « Whoppercoins » en Russie. Pour chaque rouble dépensé sur l’autel du gras, les clients du fastfood recevront désormais un équivalent électronique : 1 700 Whoppercoins plus tard et c’est un burger gratuit qui saute dans le sac de papier kraft des gourmands de l’Est. Pas peu fier de la trouvaille, le directeur des relations externes de Burger King déclare à ce propos : « Le Whopper n’est plus seulement un burger apprécié dans plus de 90 pays, c’est aussi un outil pour investir », rapporte Vice News. Bingo.

Lire aussi > La Norvège, le pays qui fait rimer « hacker » et « humanitaire »

Sauf qu’Ivan Shestov n’avait probablement pas prévu qu’il contriburait à aider les criminels à blanchir leur argent. Et à vrai dire, à moins d’être un spécialiste des crypto-monnaies comme Emin Gun Sirer, c’est assez difficile à imaginer, tant l’argent électronique façon Bitcoin ou Ethereum et ses possibilités demeurent un mystère pour le simple quidam doté d’une carte de crédit.

EPA/TOLGA BOZOGLU

« Ce que les gens vont faire, c’est convertir ces gains illicites en crypto-monnaie, avant de les reconvertir en une autre valeur électronique », explique l’expert à Vice News. « Vous pourrez sans doute passer du bitcoin au Whoppercoin, et vice-versa », sur une plateforme dédiée, où un milliard de Whoppercoins ont déjà été livrés – soit un peu plus de 14 millions d’euros. « Vous pourriez donc l’utiliser pour cacher l’origine d’un afflux de cash provenant du trafic de drogue, de la vente d’armes, de paris, ou de ce que vous voulez », puisque cet argent électronique a une véritable valeur monétaire. Un bon paquet de burgers plus tard, les voyous amasseraient ainsi suffisamment de Whoppercoins pour les échanger contre Bitcoin, eux-même convertibles en argent sonnant et trébuchant.

Lire aussi > Retraité, Usain Bolt est le futur roi du burger

Le problème, c’est que Burger King pourrait inspirer d’autres entreprises à créer leur propre crypto-monnaie, produisant ainsi toute une série de réseaux de blanchiment d’argent invisibles car populaires. Car c’est bien la popularité de ces valeurs électroniques qui influencera la suite des opérations des criminels : « Si c’est un grand succès et que tout le monde l’utilise, cela va assurément servir [au blanchiment d’argent] », décrypte un spécialiste en cybercriminalité pour Vice News.

CIM Internet