Paris Match Belgique

La formation aux premiers secours bientôt obligatoire dans les écoles ?

Les Belges se prononcent massivement en faveur d'une formation obligatoire aux premiers secours. | © BELGA PHOTO JONAS ROOSENS

Société

De plus en plus de Belges souhaiteraient imposer la formation aux premiers secours et ce, directement sur les bancs de l’école.

Les Belges sont unanimes. Il faut rendre obligatoire la formation au premiers secours. Le constat était révélé ce mercredi 6 septembre par une enquête de la Croix-Rouge de Belgique. Parmi la grande majorité qui soutient cette mesure, 99% des interrogés souhaiteraient carrément la voir inscrite dans le programme de l’enseignement. Un espoir que certains attendent depuis longtemps de voir se réaliser.

« Cela fait des années qu’on demande à ce que la formation aux premiers secours soit rendue obligatoire », déclare la Croix-Rouge de Belgique. « Ces résultats nous confortent encore plus dans notre mission. »

Réflexes essentiels

Chaque jour, près de trente personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque, précise-t-on à la société de secours. Connaître les gestes de bases qui peuvent sauver des vies apparaît donc primordial. Mais de manière générale, les Belges manquent cruellement de connaissances en la matière. 4 Belges sur 10 ne connaitraient même pas le numéro d’appel 112, d’après le rapport 2015 de la Croix Rouge. « Un constat alarmant quand on sait que les premières minutes suivant un accident sont déterminantes pour le pronostic vital de la victime », rappelle-t-on.

Lire aussi > Une pénurie de médecins généralistes d’ici 20 ans

Pourtant, tant sur le terrain que du côté politique, on tente de mettre en place des actions concrètes pour sensibiliser sur les réflexes à connaître. Mais en attendant de voir instaurée une formation officielle au sein des écoles, les professeurs prennent les devants pour former eux-même leurs élèves.

Photo : Arno Burgi/dpa

Formation en chaîne

En collaboration avec un partenaire privé, la Croix-Rouge belge propose ainsi des formations aux enseignants du primaire et du secondaire afin qu’ils puissent transmettre à leur tour les bons réflexes. Un projet qui à terme, permettra de former 45 000 élèves, toujours selon les chiffres de l’organisation. Cette année, environ 200 professeurs ont été formés en Belgique. Et la stratégie se montre plus qu’efficace, précise Sébastien Roy, directeur de l’Institut de Formation de la Croix-Rouge. « Le fait de former de plus en plus de citoyens augmente réellement les chances de survie », souligne-t-il.

Lire aussi > Inscriptions dans le secondaire : créer des écoles pour pallier au manque de places

Une initiative qui « permet de pallier un manque » et qui stimule toujours un peu plus la réflexion dans la sphère politique. « Il y a clairement un intérêt qui est montré mais pas encore d’engagement ferme », déclare Sébastien Roy. Sauf du côté bruxellois, où l’on a récemment décidé d’enseigner les gestes qui sauvent sur les bancs d’une école bien spécifique : l’école de conduite.

Photo : AFP / Loïc Venance

Savoir réanimer pour décrocher son permis

En effet, parmi les nouveautés du nouveau permis de conduire bruxellois (dont l’entrée en vigueur est prévue dans le courant 2018), l’une a créé la surprise par son exclusivité ; l’obligation pour les candidats de suivre une formation aux premiers secours. Une première en Belgique, initiée par la secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets. « C’est une réforme importante qui tient compte des différentes demandes et besoins formulés lors des différentes concertations », avait alors déclaré Mme Debaets.

Lire aussi > « Smart Drivers » : l’appli qui aide les jeunes à mieux conduire

Autant qu’elle pourra servir d’exemple, cette mesure s’inscrit dans « un combat qui mérite d’être porté », estime-t-on à la Croix-Rouge. Savoir réanimer pour obtenir son permis de conduire ? Un impératif qui semble faire la même unanimité auprès des citoyens.

CIM Internet