Paris Match Belgique

La Russie multiplie les alertes à la bombe et évacue des milliers de personnes

Des voyageurs attendent devant les portes fermées de la gare de Iaroslavl, à Moscou, le 13 septembre 2017. | © AFP PHOTO / Maxim ZMEYEV

Société

Suite à de fausses alerte à la bombe communiquées aux services d’urgence de Moscou, plusieurs gares et centres commerciaux ont été évacués.

Depuis le début de la semaine, les services d’urgences de Moscou reçoivent des signalements inhabituels. Des appels anonymes ont prévenu que des bombes avaient été déposées çà et là dans la capitale.

Plus de 20 000 évacuées

« À 16h45, 23 lieux de Moscou ont reçu des appels de menace », a déclaré à l’agence de presse russe Ria Novosti un responsable de la police municipale. Ces alertes ont été jusqu’à provoquer l’évacuation de nombreuses gares, centres commerciaux et autres lieux publics de la ville ce mercredi 13 septembre.

Lire aussi > Mais qu’ont bien pu brûler les diplomates russes à San Francisco ?

Selon Ria Novosti, les importantes gares de Iaroslavski, Kievski et Kazanski, ou encore la célèbre galerie marchande Goum, sur la place Rouge, figurent parmi la vingtaine de lieux évacués. Au total à Moscou, plus de 20 000 personnes ont été évacuées. Plusieurs photos et vidéos relayées sur les réseaux sociaux montrent l’importance des évacuations organisées.

« Terrorisme téléphonique »

Ces appels anonymes avaient commencé ce lundi 11 septembre, essentiellement dans la partie occidentale de la Russie, avant de se répandre le lendemain dans le reste du pays, rapporte l’AFP. Depuis, outre Moscou, les alertes à la bombe ont concerné plusieurs villes de Sibérie et de l’Extrême-Orient russe.

Lire aussi > Russie : La chasse aux terroristes continue

Selon l’agence de presse russe, 45 000 personnes auraient été évacuées dans une trentaine villes du pays mais dans lesquelles aucune bombe n’a été trouvée. La loi russe prévoit des peines pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement pour ce genre de fausses alertes.

Les autorités russes n’ont jusqu’à présent pas réagi publiquement à ces alertes à la bombe.

– Avec AFP

 

CIM Internet