Paris Match Belgique

La Grande-Bretagne se prépare à une attaque terroriste « imminente »

La chasse à l'homme se poursuit après les attaques de vendredi | © Belga / AFP PHOTO / Chris J Ratcliffe

Société

Ce vendredi, l’explosion d’une bombe artisanale a fait trente blessés dans le métro londonien. Un bilan qui aurait pu être bien plus lourd si l’engin explosif n’avait pas été défectueux. Alors qu’un suspect vient d’être arrêté, la Grande-Bretagne craint une nouvelle attaque « imminente ». 

Dans la foulée de l’attentat de vendredi à la station de métro de Parsons Green, la Première Ministre britannique a en effet relevé le niveau d’alerte terroriste, le faisant passer de « sévère » à « critique ». Soit une préparation à « une attaque terroriste imminente ». Theresa May a ainsi affirmé que « des militaires seconderont les policiers dans les rues, et des policiers armés seront chargés de patrouiller les transports en commun afin de renforcer la sécurité« .

Alerte maximale

Le niveau d’alerte avait déjà été relevé en mai dernier, après les attentats de Manchester, mais il était redescendu 3 jours après. C’était la première fois depuis 10 ans que le niveau d’alerte était qualifié de critique en Grande-Bretagne.

Lire aussi > Le point sur l’explosion dans le métro à Londres 

Ce vendredi, la bombe qui avait été placée dans le métro n’a pas explosé correctement. 29 personnes ont tout de même été hospitalisées, la plupart souffrant de brûlures, tandis que certaines ont été blessées dans la cohue qui a suivi l’explosion. Selon les experts, si le mécanisme de la bombe avait fonctionné, elle aurait été plus meurtrière encore que celle utilisée lors des attaques du 7 juillet 2005, qui avaient fait 53 morts à Londres.

Arrestation majeure

Avant même qu’Isis ne revendique l’attentat, les services britanniques avaient déjà lancé une chasse à l’homme pour retrouver les personnes liées à l’explosion de ce vendredi. Ce samedi, un adolescent de 18 ans qui serait connecté à l’attentat a été arrêtée à Douvres. Neil Basu, le coordinateur de la Police Anti-terroriste, a reconnu qu’une « arrestation significative venait d’être faite ». Avant de rappeler que « l’enquête continue et la situation est extrêmement délicate ».

CIM Internet