Paris Match Belgique

Course contre la montre au Mexique : Des enfants encore coincés sous les décombres de leur école

Onze enfants ont déjà pu être extraits des décombres vivants. | © AFP PHOTO / MARIO VAZQUEZ

Société

Cela fait plus de 24 heures que les secouristes s’activent pour retrouver les survivants sous les décombres d’une école primaire où 21 enfants ont déjà péri, lors du séisme qui a touché le centre du Mexique mardi.

« Aucun être humain ne peut imaginer ma douleur », déclare Adriana Fargo. Sa fille de sept ans fait partie de la trentaine d’enfants disparus sous les décombres de leur école à Mexico. Les secouristes redoublent d’efforts pour les retrouver et s’engagent désormais dans une course contre la montre. « J’ai vu cinq enfants vivants mais ils sont prisonniers de tiges métalliques », a confié à l’AFP l’un d’entre eux mercredi, à la tombée de la nuit, soit plus de 24 heures après le séisme. Selon lui, « le sauvetage pourrait encore demander plusieurs heures » car « couper les tiges sans blesser les enfants est un travail très délicat ». Mais le temps presse, car « les appareils montrent que les battements de leurs cœurs sont déjà faibles », dit-il.

Lire aussi > Séisme meurtrier au Mexique : La tragédie racontée par les habitants

Signes de vie

Alors, malgré la fatigue, la nuit tombée et désormais la pluie, les secouristes, militaires et citoyens bénévoles poursuivent les recherches. « On a entendu des signes » de vie « à trois endroits » différents, assure Enrique Garcia, chef d’entreprise de 37 ans, secouriste bénévole à l’AFP. « Quelqu’un a tapé un mur plusieurs fois à un endroit, puis à un autre, il y a eu une réponse à des signaux lumineux avec une lampe ». Onze enfants et au moins une institutrice ont déjà été extraits vivants.

Lire aussi > Le Mexique secoué par un tremblement de terre meurtrier

Angoisses et sanglots

Du côté des parents, l’attente est insoutenable. Adriana Fargo ne parvient même pas à prononcer le prénom de sa fille. Assise sur une chaise, les poings serrés et les yeux rivés au sol, elle serre les lèvres pour contenir ses sanglots dès qu’on le lui demande. Son mari ne peut pas rester sans rien faire, il travaille aux côtés de centaines de soldats, pompiers et sauveteurs qui dégagent prudemment les décombres. Comme Adriana Fargo, les autres mères peinent à dire un mot. Certaines font des crises de nerfs mais toutes attendent anxieusement des nouvelles de leurs enfants disparus.

Devant l’école, deux personnes assises à une table avec un ordinateur tiennent une liste des enfants décédés, retrouvés vivants ou disparus. « C’est le chaos (…), il y a des enfants sortis blessés de l’école qui se retrouvent tout seuls à l’hôpital, sans leurs parents. Pendant qu’ici, devant l’école, il y a des parents désespérés qui ne retrouvent pas leurs enfants », confie l’un de ceux qui tiennent à jour la liste.

Au moins 21 élèves âgés de sept à 13 ans, ainsi que cinq adultes, ont déjà été retrouvés morts dans les ruines de l’école et une trentaine d’enfants restent portés disparus, selon les services de secours.

Mots-clés:
séisme Mexique école
CIM Internet