Paris Match Belgique

Marseille victime d’une attaque au couteau mortelle, la piste terroriste envisagée

La gare Saint-Charles, de Marseille. | © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Société

Un homme a été abattu à la gare Saint-Charles de Marseille après avoir attaqué des passants au couteau. Il s’agirait d’un attentat terroriste.

 

La gare Saint-Charles de Marseille a été évacuée dimanche après qu’un homme a attaqué des passants avec un couteau. « Deux victimes sont décédées par arme blanche », a déclaré à l’AFP Olivier de Mazières. L’attaque a eu lieu vers 13h45. L’assaillant aurait crié « Allah Akbar » en passant à l’acte, selon une source proche de l’enquête, qui envisage la piste terroriste.

L’assaillant a été abattu par les militaires de l’opération Sentinelle, a précisé le procureur de la République Xavier Tarabeux. La police a demandé aux Marseillais d’éviter le secteur de la gare, une importante opération étant en cours en début d’après-midi. La police a par ailleurs invité les internautes à ne pas relayer de fausses rumeurs sur les réseaux sociaux qui pourraient perturber le travail des policiers.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé qu’il se rendait «immédiatement» sur place.

Les attaques au couteau, imprévisibles et de plus en plus fréquentes

Tout comme les récurrentes attaques au véhicule-bélier, les agressions au couteau sont imprédictibles et demandent aux assaillants peu de moyens ou de connaissances, à l’inverse des bombes – comme celles dont a été victime Bruxelles en mars 2016. Elles constituent ainsi une forme de menace difficilement prévisible pour les forces de l’ordre, qui en sont régulièrement la cible, à l’image de l’attaque à la machette de militaires au Louvre, il y a quelques mois.

Pas plus tard qu’hier, samedi 30 septembre, cinq personnes ont été blessés à Edmonton (capitale de l’Alberta, au Canada) dans une attaque au couteau qualifiée d' »acte terroriste » par la police qui en était la cible initiale. Un drapeau du groupe terroriste État islamique a été retrouvé dans la voiture du suspect interpellé, a indiqué le commissaire Rod Knecht lors d’une conférence de presse qui s’est tenue dimanche matin. L’individu a foncé sur un véhicule de police samedi soir, est sorti de sa voiture et a attaqué l’agent avec un couteau, avant de prendre la fuite à pied. L’agent de police n’a pas été grièvement blessé. Deux heures après l’attaque, le suspect a forcé un barrage de police avec un pick-up de location. Quatre piétons ont été blessés dans la course poursuite qui s’en est suivie. Peu avant minuit, la voiture a pu être immobilisée et l’homme interpellé.

Avec Belga

CIM Internet