Paris Match Belgique

7000 nouveau-nés meurent chaque jour dans le monde

unicef

Au rythme actuel, 60 millions d'enfants mourront avant leur cinquième anniversaire entre 2017 et 2030, selon le rapport. | © Flickr, DFID

Société

L’année dernière, 15.000 enfants sont morts chaque jour avant d’avoir atteint leur cinquième anniversaire, selon le rapport des Nations Unies « Niveaux et tendances 2017 en matière de mortalité infantile », publié jeudi. 

Parmi eux, 46% sont décédés au cours des 28 premiers jours de leur vie, soit 7.000 nouveau-nés. D’après le rapport, le nombre de morts d’enfants de moins de 5 ans n’a jamais été aussi bas (5,6 millions en 2016 contre près de 9,9 millions en 2000) mais la proportion des décès intervenus durant les 28 premiers jours de vie est en augmentation, de 41% à 46% entre 2000 et 2016. Cinq pays comptabilisent à eux seuls la moitié des décès enregistrés: l’Inde (24%), le Pakistan (10%), le Nigeria (9%), la République démocratique du Congo (4%) et l’Éthiopie (3%).

Lire aussi > Développement humain : Les Nations-Unies mettent en garde contre la montée de la violence

Déployer des efforts supplémentaires

« Quelque 50 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans ont été sauvés depuis 2000, ce qui témoigne du sérieux de l’engagement pris par les gouvernements et les partenaires du développement pour mettre fin aux décès évitables d’enfants », analyse Stefan Swartling Peterson, chef santé à l’Unicef. « Cependant, si nous ne déployons pas d’efforts supplémentaires pour empêcher que davantage de nouveau-nés ne meurent à la naissance ou dans les jours qui suivent l’accouchement, les progrès accomplis resteront incomplets ».

Atteindre les familles marginalisées

Les organisations internationales veulent faire diminuer la mortalité infantile en atteignant les familles marginalisées, en améliorant l’accès aux soins de qualité et en augmentant les financements entre autres. De nombreux décès sont également évitables en facilitant le suivi de la grossesse et la prise en charge de l’accouchement par des professionnels de la santé qualifiés, ajoute l’Unicef. Au rythme actuel, 60 millions d’enfants mourront avant leur cinquième anniversaire entre 2017 et 2030, selon le rapport.

(Avec Belga)

CIM Internet